Prise de peur à cause des fortes turbulences de l’avion, une femme avoue son infidélité en plein vol

De retour de Kinshasa, des fortes turbulences font avouer à une femme son infidélité en plein vol. En 2014, l’airbus A330 de Brusels airlines avait décollé de l’aéroport Kinois de Ndjili à 20h 30 du soir pour atteindre la capitale Belge 7h plus tard avec à son bord plus de 150 passagers dont Nancy Mabiala, une Congolaise, la trentaine révolue et résidente à Liège depuis plus de six ans.

Après cinq ans de séjour en Belgique où elle avait rejoins son époux, Nancy Mabiala avait décidé de passer quelques semaines de vacances au bercail, revoir sa famille et régler quelques soucis personnels. Il ya de cela six ans, après son mariage à Kinshasa et la résolution positive du regroupement familial obtenue par son époux en Belgique, Nancy Mabiala avait obtenu du consulat Belge à Kinshasa un visa qui lui permit à ce moment de rejoindre la Belgique via la France.

Les plus de 150 passagers qui jusque là profitaient d’un paisible vol, vont être surpris par une perte brusque et brutale d’attitude alors que l’appareil survolait l’espace aérien Nigérian. Le diner qui était servi se renverse sur les passagers alors que des fortes turbulences secouent l’appareil, générant une panique totale.

Malgré l’effort du personnel à bord de tranquilliser les passagers dont la majorité est Congolaise, personne se calme et presque tous lancent des cris et des appels à l’aide Divine. Jésus Christ le fils de Dieu est imploré par tous pour un miracle.

Dans cette panique à bord, on entend des confessions ici et là, des recommandations et supplices du genre : « Nzambe na nga ko salanga Boye té papa » ou encore « Eza mikili na nga ya Libosso Nkolo,pardon na yo »