Vidéos: Mariée à 2 hommes et mère de 11 enfants, elle explique son choix. Ma seule erreur est d’avoir…

Rael Mukeku, une Kényane qui avait 35 ans en 2018 et mère de 11 enfants est mariée à deux hommes. Selon Rael Mukeku , tous ses deux maris sont conscients et heureux de l’arrangement polygame. Rael vit dans une cabane au toit de chaume, la seule maison occupant un petit complexe rocheux dans le parc national de Chyulu Hills, dans le comté de Makueni.

Elle a passé une grande partie des deux décennies de sa vie conjugale, ce qu’elle n’a pas honte de révéler. Ma seule erreur est d’avoir choisi des hommes qui ne sont pas riches. Elle s’est mariée pour la première fois à l’âge de 10 ans.

«J’ai connu mon premier mariage en 1992 et nous avons eu la chance d’avoir notre premier enfant l’année suivante.

“J’ai eu 10 autres enfants depuis lors”, a déclaré Mukeku à Nation. Elle a aussi révélé comment elle a été mal perçue chez les Kamba et chez la plupart des communautés kényanes.

Jonglant entre bercer son bébé et essayer d’apaiser trois autres enfants qui enfilaient des vêtements usés, pleurant pour avoir à manger, elle se souvient de ses antécédents. Elle a fait ses études au Standard Two dans une école publique, a travaillé comme femme de ménage chez un voisin et s’est mariée dans le même village.

«Le deuxième mari est arrivé quand j’ai eu sept enfants. Il n’aimait pas prendre soin des enfants à moins que certains d’entre eux ne soient les siens et c’est ainsi que nous avons fini par avoir plus d’enfants », révèle-t-elle.

Cependant, elle ne regrette pas d’avoir épousé les deux hommes qui travaillent comme ouvriers occasionnels et donner naissance à de nombreux enfants.

«L’un d’eux a vendu ses trois chèvres pour payer la facture de l’hôpital, tandis que l’autre fournissait l’argent dont nous avions besoin pour les soins quotidiens», dit-elle.

Ma seule erreur est que je me suis mise avec des hommes qui ne sont pas riches, mais cela ne m’inquiète pas beaucoup car ils sont attentionnés et aimants”, dit-elle, rappelant un incident récent dans lequel ses maris se sont mis ensemble pour l’aider à guérir d’une maladie.

Ce sont ses besoins physiques qui l’ont encouragée à chercher un autre mari, car le premier mari, Muema Nguu, âgé de 50 ans (photo ci-contre) et malade, et n’était pas capable de le faire. Elle s’était confiée à sa mère avant de prendre le deuxième homme.

Muema a également approuvé l’idée mais a posé comme condition à rencontrer son futur rival.

Contrairement à Muia, qui passe toutes ses nuits à la maison, Nguu rentre chez lui deux fois par mois.

Mukeku dit que chaque fois que ses deux maris arrivent à la maison en même temps, «ils ne se battent pas pour des futilités parce qu’ils ont accepté d’être dans cette relation»

source: mwakilishi.com