Vidéo: Un cercueil sous forme de P£n1s qui suscite des interrogations sur la toile. Ce que vous devez savoir…

Une vidéo insolite montrant un cercueil époustouflant fait le chou gras des réseaux sociaux. Et pour cause, le cercueil qui est censé être la dernière demeure d’un être humain a été fabriqué en forme d’un pénis humain. Les cercueils personnalisés prennent de plus en plus le dessus au Ghana, c’est surement cela qui fait croire à certaines personnes que cette scène s’est déroulée au Ghana. Personne ne peut dire avec certitude que cela s’est passé au Ghana, aucune preuve l’atteste pour le moment. Toute la toile ignore le lieu où cet évènement a eu lieu.

Bon nombre de peuple ont pris le plaisir de faire livrer des cercueils aux formes farfelues pour accompagner leur défunt dans leur dernière demeure. C’est le cas de ce cercueil conçu sous forme de pénis, qui suscite un grand débat sur la toile.

En effet, dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, l’on peut voir une foule en train de rendre un dernier hommage au défunt. Mais ce qui attire plus l’attention des internautes dans cette vidéo, c’est bien la forme de la sculpture.

Alors que certains commentaires soulignent qu’il s’agit de l’enterrement d’une femme qui a côtoyé beaucoup d’hommes de son vivant, d’aucuns indiquent qu’il s’agit de la cérémonie d’inhumation d’un homme de la Culture Ga qui avait pour profession la circoncision des hommes.

Une publication sur twitter de Gabby Otchere-Darko, dont la légende en français donne ceci : « On m’a dit qu’il s’agissait des derniers rites funéraires avec le cercueil d’une femme extraordinaire qui est décédée en laissant derrière elle 10 enfants de 10 hommes différents ici au Ghana. Qu’elle repose en p… », semble pour l’instant la seule piste exploitable pour ceux qui raffolent de rumeurs.

Voir la vidéo ci-dessous

Conclusion: Pour l’instant, aucune information officielle n’a révélée de quoi il s’agissait et l’endroit ou a eu lieu cette scène reste toujours inconnue du grand public, sauf preuve du contraire ou erreur de notre part. Nous y reviendrons…

source: beninwebtv