Vidéo: Mort de Jésus Christ, un avocat Kenyan avait décidé de porter plainte contre Ponce Pilate, l’empereur Tibère, Israël et l’Italie

Cette affaire date de l’année 2013. C’est un travail de Romain auquel souhaitait se soumettre un avocat kenyan. Et pour cause, le très sérieux Dola Indidis, ancien porte-parole de la magistrature dans son pays, entendait bien lever le voile autour du procès et de la crucifixion de… Jésus. Pour défendre le Christ, Dola Indidis était prêt à tout, même à porter plainte contre Ponce Pilate.

« Le procès du Christ a été discriminant et malveillant. Il a bafoué ses droits humains« , estimait-il. Ce pourquoi, l’avocat avait décidé d’assigner en justice non seulement Ponce Pilate et l’empereur Tibère, tous deux morts, mais également Israël et l’Italie.

Après une première tentative auprès de la Cour suprême du Kenya qui s’était soldée par un échec, Dola Indidis avait donc décidé de retenter sa chance en s’orientant cette fois-ci vers la Cour pénale internationale de La Haye.

Dola Indidis.[Capture d’écran / YouTube]

Car pour ce Kenyan, il ne fait pas de mystère. « La preuve est officiellement dans la Bible. Et on ne peut pas discréditer la Bible », expliquait-il.

La Cour pénale de la Haye n’a pas donné suite à sa requête. Mais une tendance se dessinait. En témoigne un début de réponse qu’avait été apporté par un porte-parole de la juridiction internationale.

« La Cour n’a pas de juridiction pour instruire une telle affaire. Elle arbitre des litiges entre plusieurs Etats. Ce n’est même pas en théorie possible pour nous de prendre en considération ce cas », a-t-il lancé à l’époque ou tout ceci se déroulait.

Une réplique brutale qui n’avait pas douché pour autant la farouche détermination de Dola Indidis certain de sa démarche.

Qu’en pensez vous chers lecteurs???

source: cnews.fr

error: Ce contenu est protégé !!