Vidéo: Le Pasteur Marcello Tunasi fait des révélations sur le décès de son épouse Blanche Tunasi.

Le lundi 18 juin, le pasteur Marcello Tunasi s’est prononcé sur les circonstances du décès de sa femme, Blanche Tunasi survenu lors d’une opération. Le pasteur Marcello, a expliqué que Blanche devait subir une intervention chirurgicale jugée simple mais l’opération a finalement pris plus de temps que prévu.

Inquiet, il a questionné les médecins pour savoir ce qui n’allait pas au juste. Ils ont essayé de le rassurer en lui disant que tout s’était bien passé mais que son épouse était encore endormie. Le pasteur Marcello a eu sur le coup une forte intuition comme s’il venait de pressentir que quelque chose n’allait pas. Il a continué à gardé espoir mais les heures ne faisaient que passer.

Angoissé par cette situation, le pasteur s’est retiré dans une chambre pour prier. C’est alors qu’il a vécu une expérience surnaturelle selon ses confidences: l’odeur du parfum de Blanche a envahi la pièce, bien qu’elle se trouvât dans la salle d’opération au septième niveau. Cette manifestation l’a convaincu que Blanche était décédée, même si les médecins n’avaient pas encore trouvé le courage de le lui annoncer.

En descendant à la salle d’opération, il a croisé les médecins, abattus et en larmes. Cette scène a implicitement confirmé ses craintes. Déterminé, Marcello a pénétré dans la salle de réveil, où il a prié intensément pour la résurrection de sa femme. Il a décrit cet instant comme l’un des plus fervents de sa vie, allant jusqu’à ouvrir les yeux de Blanche avec ses doigts dans un ultime geste de foi. Malheureusement, ses efforts sont restés vains.

Malgré cette perte déchirante, Marcello n’a pas perdu sa foi. Il a poursuivi ses prières avec la conviction que Dieu pourrait encore accomplir un miracle, que ce soit en Turquie, où l’opération avait lieu, ou de retour en RDC. Néanmoins, lors de son discours d’adieu, il a dû accepter l’inéluctable : Blanche, mère de leurs quatre enfants, ne se réveillerait pas de son sommeil éternel.

Le pasteur Marcello Tunasi a conclu avec une profonde résignation empreinte de spiritualité : « Ce n’est ni un homme ni le diable qui l’a tuée, mais c’est le Seigneur qui l’a reprise car elle avait accompli sa mission. L’Éternel a donné, l’Éternel a repris. »

Voir la vidéo ci-dessous

source: lanouvelletribune.info