VIDÉO: « Côte d’Ivoire, Découvrez le métier de pleureuses professionnelles dans les funérailles ». Elles sont payées pour pleurer.

Ce marché est extrêmement juteux, les familles qui le peuvent n’hésitent pas à s’endetter lourdement, et même sur plusieurs années, pour offrir à leurs proches des obsèques pouvant coûter des millions de F CFA, une fortune dans un pays où le salaire moyen mensuel ne permet pas souvent de subvenir aux besoin.

« Il n’y a pas de honte à l’avouer, explique une pleureuse professionnelle. Dès l’annonce d’un décès, je me précipite immédiatement dans la famille. Peu importe que je connaisse le défunt ou non. Mon rôle, lors des veillées, c’est d’être éprouvée, de pleurer à chaudes larmes et d’entraîner toute l’assistance avec moi. Certaines pleureuses vont jusqu’à se déshabiller, mais pas moi. » Pour sa prestation, elle peut espérer toucher 5 000 à 20 000 F CFA (7,60 à 30 euros) – tout dépend du statut social de la famille, et de son porte-monnaie.

Suivez donc cette vidéo de France24 pour avoir plus amples informations sur ce nouveau business…