Un père a recruté son propre fils comme vigile dans son entreprise pour lui apprendre à se battre dans la vie

Pourquoi cet homme d’affaires nigérian fait travailler son fils comme agent de sécurité dans son entreprise. Felix Obazee, un homme d’affaires nigérian, a une approche différente de la culture des parents qui réussissent qui veulent donner à leurs enfants la meilleure vie possible.

La plupart des parents qui sont sortis d’un humble début et ont été en mesure d’acquérir un certain niveau de richesse ne veulent pas que leurs enfants soient proches d’éprouver un quelconque inconfort dans la vie, mais Obazee pense que les parents devraient faire apprendre à leurs enfants et travailler régulièrement. 

Employés pour qu’ils comprennent que le succès a un coût.

Il a partagé son histoire sur LinkedIn, racontant comment il fait travailler son deuxième fils, qui est étudiant de premier cycle à l’Université de Port Harcourt au Nigeria, dans son entreprise en tant qu’agent de sécurité. Obazee, dont la société est une entreprise de sécurité – Fionet Security Services – a déclaré qu’il voulait que son garçon apprenne les ficelles de la base. Il a écrit dans le message : «photo avec mon deuxième fils, mais le quatrième enfant, Uyiogosa Praise Obazee, un étudiant de l’université de Port Harcourt vêtu de l’uniforme de sécurité de mon entreprise en service. Pouvez-vous enseigner à vos enfants votre métier, votre entreprise et leur faire comprendre que la vie ne se limite pas aux téléphones portables et aux jeux ? Ou vous ne voulez pas qu’ils souffrent de la façon dont vous avez souffert pour réussir ?

Je suis reconnaissant à Dieu pour sa grâce d’élever des enfants responsables qui seront des leaders dans leur génération.

@Uyi à bientôt chez le meilleur fils ! « 

Comme prévu, le message d’Obazee a suscité des réactions mitigées de la part d’autres utilisateurs de LinkedIn. Alors que certains ont dit qu’il y avait une meilleure façon d’apprendre aux enfants privilégiés à apprécier la vie qu’ils ont, beaucoup d’autres lui ont donné une tape dans le dos, décrivant son action comme un leadership exemplaire.

Voir quelques-uns des commentaires ci-dessous.

Un homme emploie un fils comme gardien de sécurité dans son entreprise et partage des informations en ligne.

Obazee, qui a fièrement partagé des photos du jeune homme revêtu de l’uniforme de sécurité de l’entreprise, a déclaré qu’il voulait inculquer la discipline et cultiver en lui la qualité de la patience et du travail acharné pour la prospérité future.

Dans le post, il a posé des questions rhétoriques, demandant aux gens s’ils choisiraient d’enseigner leurs affaires à leurs enfants ou de les protéger avec l’excuse fragile qu’ils ne veulent pas qu’ils souffrent.

Obazee a remercié Dieu pour la grâce qu’il lui a donnée d’élever des enfants responsables, des personnes qui deviendraient les leaders de leur génération.

Le message qu’il a partagé sur son Linkedin a reçu de nombreuses réactions, car beaucoup ont loué son style parental et comment son histoire les a inspirés.

Voici quelques-unes des réactions :

Bala a dit :

« Félix, tu es mon parent le plus envié aujourd’hui et le seras pour longtemps. Mais le mérite doit aussi aller à Uyi (qui mérite et vit son nom ‘Louange’) pour s’être soumis à tes conseils. Ce n’est pas facile de nos jours de convaincre les enfants d’élite adultes à discipliner des méthodes comme celles-ci …

« Mon opinion, je présenterais mon entreprise à mes enfants et leur ferais savoir qu’ils sont les bienvenus à rejoindre l’entreprise s’ils sont intéressés. Ils peuvent être administrateurs exécutifs ou administrateurs non-exécutifs (propriétaires) selon leur choix … »

Abraham Ojo a déclaré :

« J’espère que vous avez payé le jeune homme. »

De nos jours nombreux les parents qui deviennent protecteurs parce qu’ils veulent s’assurer que leurs enfants ne connaissent pas la souffrance qui ont vécu d’antan . 

C’est tout faux, les parents devraient plutôt prendre exemple sur la manière dont l’aigle éduque les Aiglons.

Les aigles préparent leurs petits pour l’envol. Ils enlèvent les plumes et l’herbes douces dans le nid pour que leurs petits deviennent mal à l’aise et les préparent ainsi à voler. Éventuellement, les petits se sentent obligés de voler quand ils leur deviennent insupportables de rester dans le nid. Ce qui revient à dire que le parent doit apprendre à son enfant à sortir de sa zone de confort, car il n’y a pas de croissance pour quiconque demeure dans sa zone de confort.

Chers Lecteurs que penser vous de l’altitude de monsieur Félix Obazee ? 

Source : Mbote