Un mois avant une crise cardiaque, votre corps vous avertira avec ces 9 signaux

Chaque année, près de 60 000 français font une crise cardiaque. Si le taux de mortalité de l’infarctus dans le mois qui suit sa survenue est en baisse et a récemment atteint les 4.4%, cela est dû principalement à une meilleure prévention et à une meilleure prise en charge médicale des patients. Il est donc absolument nécessaire, pour pouvoir apporter aux personnes les soins adéquats, de savoir en détecter les signes et les symptômes précurseurs.

Les symptômes précurseurs d’une crise cardiaque chez les femmes

Des études ont montré que, chez les femmes, les symptômes liés à l’infarctus apparaissent dans 80% des cas et pendant au moins un mois avant que celui-ci ne survienne.

Voici les neuf principaux signes avertisseurs qui indiquent qu’une femme est près de subir une crise cardiaque :

  1. Fatigue inhabituelle et importante qui peut être soudaine et durer plusieurs jours (70.7% des femmes ayant eu une crise cardiaque ont ressenti ce symptôme au cours du mois la précédant)

  2. Troubles du sommeil (47.8%)

  3. Essoufflement (42,1%)

  4. Douleurs à l’abdomen

  5. Etourdissements

  6. Anxiété

  7. Douleur dans le haut du dos, à l’épaule

  8. Douleur à la mâchoire

  9. Sensation de pression ou de douleur au centre de la poitrine pouvant se propager au bras gauche

Pour prévenir autant que possible tout risque d’avoir une crise cardiaque, il est important que les femmes soient à l’affut de ces symptômes pour être en mesure de réagir le plus tôt possible, mais aussi pour qu’elles planifient régulièrement des visites chez leur médecin pour des examens médicaux.

Comment savoir si vous avez une crise cardiaque ?

Quant aux signes qui indiquent que vous êtes en train de faire une crise cardiaque, il est tout aussi important de les connaître pour être en mesure de vous rendre à l’hôpital le plus rapidement possible.

Le signe principal qu’une personne, homme ou femme a une crise cardiaque, est la sensation de douleur ou d’inconfort au niveau de la poitrine. En dehors de ce signe, on peut ressentir les effets suivants :

— sueurs, peau moite, visage rouge

— étourdissement,

— essoufflement, difficulté à respirer

— sensation d’inconfort ou de douleur au cou, à la mâchoire, à l’épaule ou au bras gauche

— nausée, vomissements

Quoi faire si vous présentez les signes d’une crise cardiaque ?

Si vous ressentez un ou plusieurs des signes d’une crise cardiaque :

— appelez immédiatement les urgences (112), le Samu (18) ou les pompiers (15), car vous avez besoin de soins médicaux dans les plus brefs délais.

— cessez vos activités et prenez une position de repos, allongé ou assis. Restez calme et attendez les secours.

— prenez le cas échéant vos médicaments habituels ou une faible dose d’aspirine car cette dernière a comme propriété de désépaissir le sang, de favoriser le flux sanguin et d’éviter aux caillots de grossir.

Les facteurs qui augmentent les risques d’être victime d’une crise cardiaque

Les facteurs ci-dessous augmentent les risques d’avoir une crise cardiaque :

— Tabagisme

— Hypercholestérolémie

— Surpoids

— Diabète

— Stress

— Manque d’activité physique

— Consommation de drogues telles que la cocaïne ou l’amphétamine

Ces différents facteurs sont des éléments qui jouent un rôle dans l’apparition chez les individus de l’athérosclérose, qui est la cause principale de la crise cardiaque.

L’athérosclérose, la cause principale des crises cardiaques

L’athérosclérose consiste en un durcissement des artères ainsi que leur obstruction par des plaques graisseuses. Il arrive que ces plaques se rompent et forment des caillots sanguins qui peuvent grossir. Lorsque de tels caillots viennent se loger dans une artère coronaire, la circulation sanguine est entravée. C’est lorsqu’elle est interrompue pour de bon que l’on parle de crise cardiaque.

Prévenir les crises cardiaques

Pour prévenir une crise cardiaque et améliorer votre état de santé, veillez à alcaliniser votre corps en :

— adoptant une alimentation saine, riche en fruits et légumes et pauvre en protéines animales et en céréales

— maitrisant votre stress, en vous reposant et en ayant un temps de sommeil suffisant

— évitant l’alcool, le tabac et les drogues

— pratiquant une activité physique régulière.

SOURCE: .santeplusmag.com