Tout ce qu’il faut savoir sur l’ implant contraceptif

L’implant contraceptif est un bâtonnet que l’on implante dans votre avant-bras afin de bloquer l’ovulation. C’est une opération anodine mais qui effraie tout de même de nombreuses femmes. Zoom sur l’implant contraceptif.

Parmi les méthodes contraceptives, l’implant contraceptif est peut être le plus original. C’est un petit bâtonnet plastique souple de 4cm sur 2 mm que l’on implante sous votre peau, généralement dans l’avant bras. Cela peut faire peur, mais c’est une opération anodine qui se fait sous anesthésie locale. Le principe est simple : l’implant contraceptif va diffuser lentement de la progestérone empêchant toute ovulation.

Généralement, les femmes qui choisissent ce type de contraception, le font après une IVG ou une grossesse dans le but de maîtriser sans contrainte leur vie sexuelle. Trois mois après la pose, un contrôle est nécessaire afin de vérifier que votre organisme tolère bien l’implant, notamment en checkant tous les effets secondaires possibles. Il est indiqué pour les femmes qui ne veulent pas prendre la pilule ou qui sont fâchées avec elle ! Elle convient aussi pour celles qui présentent des contre-indications sur d’autres types de contraception.

L’ avantage de l’implant contraceptif c’est son efficacité à 99 % sans contrainte et pendant une durée de trois ans en toute quiétude. Le taux de tolérance est bon et les effets secondaires sont rares et disparaissent le plus souvent. L’efficacité est presque immédiate (24h au plus tard) et la fertilité est rapide à son retrait.

Les inconvénients de l’implant contraceptif sont son insertion sous anesthésie peut en rebouter plus d’une ainsi qu’une petite cicatrice après le retrait. Des troubles du cycle, et des effets indésirables comme la prise de poids, l’acné, la nausée, ou maux de têtes ont été constatées chez certaines utilisatrices.

Précaution à prendre : Un test de grossesse doit être effectué avant l’implant.