Selon ce député ivoirien : l’alliance Bédié-Soro est quasi impossible, les raisons

A deux ans de la Présidentielle, la mode est aux alliances au sein de la classe politique Ivoirienne. Si certains observateurs avaient annoncé un rapprochement entre Henri Konan Bédié et Guillaume Soro, un député ivoirien a tenu à être clair en ce qui concerne ce projet politique.

Pour l’honorable Abel Djohoré Gbakayoro, député de Ouaragahio-Bayota, il est quasi impossible que le président de l’Assemblée nationale s’allie à celui du Parti démocratique de Côte d‘Ivoire (PDCI). Il traite cette alliance de contre nature.

Le député de Ouaragahio-Bayota s’est exprimé sur le potentiel rapprochement entre Guillaume Soro et Henri Konan Bédié en vue de la Présidentielle de 2020. L’honorable Abel Djohoré Gbakayoro juge cette alliance politique de contre nature, car il est quasi impossible que ces deux hommes s’allient. Selon lui, bédié et Soro ne sont pas sur la même longueur d’ondes.

« En politique, il n’y a pas d’alliance contre nature. Quand j’entends les gens dire que Soro va rejoindre le président Bédié, ça me fait marrer. Soro a fait la rébellion parce que le président Bédié a créé l’Ivoirité, et c’est à cela qu’ils sont en train d’œuvrer », a Abel Djohoré Gbakayoro, le député de Ouaragahio-Bayota.

En outre, l’honorable a ajouté que Guillaume Soro et ses amis avaient pris les armes en 2002, pour combattre le concept de l’ « Ivoirité », crée par Henri Konan Bédié. Il estime que le président du Parti démocratique de Côte d‘Ivoire (PDCI) et celui de l’Assemblée nationale sont diamétralement opposés en ce qui concerne leurs idéologies politiques.

source: imatin.net