Photos: Un homme convertit des barriques vides en train pour aider les enfants à aller à l’école dans son village une zone enclavée

Dans la région reculée de Pilbara en Australie, un train serpente à travers la poussière rouge et les spinifex, mais la cargaison n’est pas ce que vous croyez.

La communauté aborigène de Punmu, à 700 kilomètres à l’est de Newman, a transformé plus de 20 barriques métalliques en wagons de train, offrant ainsi une manière originale d’encourager les enfants à aller à l’école.
Environ 40 élèves vont à l’école locale de la maternelle au primaire.
Le coordinateur de Punmu, John Reudavey, a déclaré que l’idée lui était venue pendant ses vacances à Perth.

« J’ai vu quatre barriques remorqués derrière une tondeuse autoportée et les parents payaient 2 dollars pour que les enfants puissent utiliser ce moyen de transport, et je me suis dit » Quelle idée géniale « , a t-il dit.
« De toute évidence, nous devions le rendre plus robuste en raison de l’endroit où nous sommes et des conditions dans lesquelles nous vivons. »

M. Reudavey a déclaré que toute la communauté avait sauté sur l’idée.
« Dans la matinée, il fait un froid glacial, mais voir trois ou quatre enfants se tenir sur la route en frissonnant et attendre que le train passe, c’était une chose impressionnante. »

Défi d’amener les enfants à l’école à l’heure

La directrice de l’école, Sarah Mortimer, a déclaré que le train aidait beaucoup certains parents de la communauté.

«C’est quelque chose de positif, c’est quelque chose de sûr et cela facilite la tache aux familles qui ont de jeunes enfants à la maison», a-t-elle dit.
Le taux de fréquentation scolaire étant déjà bon, Mme Mortimer espère que le train aidera les enfants à arriver à l’heure.
«L’un des défis consiste à amener les enfants à l’école tôt et à les faire rester toute la journée», a-t-elle déclaré.


«Vous pouvez dire qu’un enfant a un taux de participation de 100% parce qu’il vient tous les jours à l’école, mais s’il arrive à 10 heures c’est différent par rapport à ceux qui arrivent à 8 heures.

La Rédction