Pellicules : comment s’en débarrasser naturellement

Choisir le remède selon son type de pellicules D’où viennent les pellicules ? La naturopathe Sabine Monnoyeur explique que les pellicules sont des desquamations du cuir chevelu. Elles peuvent être grasses ou sèches et indiquent un dysfonctionnement du système digestif, hépatique et nerveux.

Il faut choisir le remède qui est adapté à votre type de pellicules. Par exemple pour les pellicules sèches, il faut miser sur l’hydratation et pas seulement sur les soins “anti-pelliculaires” rappelle Sabine Monnoyeur.

Les pellicules sèches : « Il est recommandé de réaliser des bains d’huile, 2 fois par mois, pour hydrater le cuir chevelu » précise-t-elle.

Les pellicules grasses : « Il est recommandé d’utiliser des shampoings anti-pelliculaires à base zinc pirythione car ils permettent de stopper le développement du champignon sur le cuir chevelu. Il est également préconisé d’associer les shampoings à des lotions à base de myrte ».

Conseils : Si vous rencontrez des problèmes de pellicules, la spécialiste précise qu’il peut être intéressant de vous supplémenter en vitamines C et E, provitamine A et sélénium.

Réaliser des gommages au sel pour stimuler la circulation

Une mauvaise circulation sanguine au niveau du cuir chevelu peut être à l’origine de l’apparition de pellicules, voici quelques idées de gommages pour y remédier :

Avec du sel : Un massage au sel permet de stimuler la circulation sanguine. « Utilisez une bonne poignée de sel marin et frottez votre cuir chevelu, cela vous permettra de vous débarrasser des pellicules existantes. Répéter le geste deux fois par semaine, avant de vous laver les cheveux » explique Sabine Monnoyeur. Elle précise qu’il ne faut pas frotter trop fort afin d’éviter les irritations.

Avec du bicarbonate de soude : Il présente un double effet ! La naturopathe précise que lle bicarbonate de soudre permet à la fois de faire un gommage doux, car il est très alcalin, mais comme il est également un peu abrasif, il permet de nettoyer le cuir chevelu en cas d’excès de sébum. À utiliser seul sur cheveux humides ou à mélanger à votre shampoing. La spécialiste précise qu’il est préférable de limiter ce gommage 1 à 2 fois par semaine, surtout pour les cheveux secs.

Recette de gommage anti-pelliculaire maison : Ce gommage est à réaliser avant votre shampoing. « Mélangez 1 cuillère à soupe d’huile de coco + 1 cuillère à soupe de sucre roux + 1 cuillère à café de miel + 1 goutte d’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas. Sur cheveux mouillés, appliquez le gommage et masser doucement » précise-t-elle.

Attention : Les huiles essentielles sont fortement déconseillées pour les enfants de moins de 7 ans et pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Appliquer des masques à l’aloe vera pour purifier

Vous avez des pellicules et souhaitez-vous en débarrasser grâce à un masque pour cheveux fait maison ? Découvrez quels sont les remèdes qui possèdent une action anti-pelliculaire.

Masque au vinaigre de cidre : « Je préconise le vinaigre de cidre car il rendra vos cheveux brillants mais surtout il contient de l’acide acétique qui aide à clarifier l’excès de cellules cutanées avant qu’elles ne se détachent. Sa richesse en potassium et en enzymes permet en parallèle de soulager les démangeaisons et agira comme antifongique » précise Sabine Monnoyeur. Appliquez le pur sur le cuir chevelu. Laisser agir 30 à 60 minutes, puis laver les cheveux. Attention à ne pas excéder 60 minutes et se limiter à une fois par semaine.

Masque à l’argile verte : Antibactérienne, l’argile verte permet de purifier, revitaliser et détoxiquer le cuir chevelu et aide également à régulariser le sébum. « Le masque d’argile doit être posé 20 minutes avant le shampoing, à raison d’une fois par semaine jusqu’à amélioration » explique la spécialiste.

Masque à l’aloe vera : « Pour réaliser ce masque, vous aurez besoin de 6 cuillères à soupe d’Aloe vera + 8 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse + 8 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé + 8 gouttes d’huile essentielle de petit-grain bigarade. Laissez poser de 20 à 30 minutes puis rincez ».

Masque anti-pelliculaire maison : « Pour réaliser ce masque, vous aurez besoin de 2 cuillères à soupe de Rhassoul (argile saponifère) + Hydrolat de Romarin à verbénone + 10 gouttes d’huile essentielle de Cèdre. Mélangez le Rhassoul et l’huile essentielle, puis ajoutez l’hydrolat jusqu’à la consistance désirée. Laissez agir 10 à 15 minutes avant de rincer abondamment ».

Conseils : « Pour lutter contre les pellicules, pensez à bien vous brosser les cheveux et évitez de trop souvent les attacher. Pour les cheveux gras, le brossage doit être doux et ne pas atteindre le cuir chevelu afin de ne pas trop solliciter les glandes sébacées » précise la naturopathe.

Types de brosses conseillées :

  • Soie naturelle de sanglier ou de porc
  • Poils de sanglier ou de porc
  • Bois

Aussi : L’argent colloïdal est un antifongique qui agirait rapidement contre les pellicules. « Pour assainir votre cuir chevelu, utiliser un spray d’argent colloïdal 2 à 3 fois par semaine ».

Tester les huiles essentielles de palmarosa et de tea tree

« Les huiles essentielles (HE) les plus utilisées pour lutter contre les pellicules sont généralement : Palmarosa, Arbre à thé (tea tree), Laurier noble, ou encore Cèdre de l’Atlas » explique Sabine Monnoyeur. Il est recommandé de les utiliser diluées dans un shampoing neutre.

Pour lutter contre le stress : « Orange douce, Bergamote et lavande vraie sont des huiles essentielles qui favorisent l’apaisement, la relaxation et le lâcher-prise ». Elles permettent de mieux gérer le stress qui est souvent un facteur de pellicules. Il peut être intéressant de les utiliser en complément.

*Précautions d’emploi : L’HE d’orange douce et l’HE de Bergamote sont des essences extraites de zestes d’agrumes, elles sont donc photosensibilisantes et risquent de provoquer des taches de pigmentation. A éviter en cas d’exposition au soleil. L’HE de lavande vraie convient à tous, seules les rares personnes allergiques devront l’éviter. Dans le doute, demander à votre pharmacien.

Pour équilibrer le sébum : « La sauge combat les radicaux libres et le relâchement de la peau. Elle permet également d’équilibrer la sécrétion de sébum, ce qui fait d’elle un bon soin capillaire pour lutter contre les cheveux gras et les pellicules. »

*Précautions d’emploi : L’HE de sauge est déconseillée chez les personnes souffrant de cancer hormonodépendant ou ayant des antécédents familiaux de cancer hormonodépendant (comme le cancer du sein).

Pour chasser les peaux mortes : Le citron possède une action antiseptique naturelle qui chasse les peaux mortes et nettoie le cuir chevelu. Le romarin possède des propriétés antibactériennes, antifongiques, antalgiques et cicatrisantes. « Sur cheveux propres et secs, versez quelques gouttes d’huile essentielle de romarin verbénone et de citron dans votre paume, et massez le cuir chevelu. Brossez ensuite les cheveux avec une brosse douce ».

*Précautions d’emploi : L’HE de citron est une essence extraite de zestes d’agrumes, elle est donc photosensibilisante et risque de provoquer des taches de pigmentation. A éviter en cas d’exposition au soleil. L’HE de romarin verbénone est contre-indiquée chez les enfants de moins de 7 ans, chez les personnes épileptiques et chez les personnes souffrant d’un cancer hormonodépendant.

La référence contre les pellicules reste l’huile essentielle de Palmarosa. « Ajouter 1à 2 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa à un shampoing neutre, 3 fois par semaine. Vous pouvez également diluer 1 à 2 gouttes d’huile essentielle dans un peu d’huile végétale (olive, argan…) et masser le cuir chevelu » précise la naturopathe. Laisser poser 5 minutes avant d’effectuer le shampoing.

Shampoing anti-pelliculaire maison à base d’huiles essentielles : « Dans un flacon de 200 ml de shampoing naturel, un shampoing à l’argile dans l’idéal, versez 20 gouttes d’HE de géranium rosat, 30 gouttes d’HE d’arbre à thé, 10 gouttes d’HE de cèdre de l’atlas et 10 gouttes d’HE de genévrier commun » précise-t-elle.

*Précautions d’emploi : L’HE d’arbre à thé s’utilise diluée. L’HE de cèdre de l’Atlas est contre-indiquée ches les enfants de moins de 7 ans, chez les personnes atteintes de cancers hormonodépendants et chez les personnes épileptiques. L’HE de genèvrier est contre-indiquée en cas d’insuffisance rénale. L’HE de romarin à verbénone est contre-indiquée chez les personnes souffrant d’un cancer hormonodépendant et les personnes épileptiques.

Spécial femmes enceintes : Les huiles essentielles sont contre-indiquées chez les femmes enceintes ou allaitantes. Demander conseil à un pharmacien avant de les employer.

Boire des infusions de bardane

Quelques infusions…

La bardane : « La tisane de bardane nettoie le foie et la peau. On l’appelle l’ ‘herbe aux teigneux’ pour ses bienfaits contre les maladies du cuir chevelu » déclare Sabine Monnoyeur. Plonger une petite poignée de racine de bardane dans ½ litre d’eau de source et faire bouillir quelques minutes. Boire 3 tasses par jour.

Il est également possible d’utiliser la bardane en externe : « Faites infuser environ 50 g de feuilles de bardane dans un litre d’eau et frictionnez vos cheveux avec cette infusion peut également être intéressant » précise l’experte.

Les fleurs de capucines : Ces fleurs ont des propriétés antiseptiques, elles soignent et facilitent la cicatrisation. « Plonger 30 g de fleurs de capucines dans un litre d’eau minérale que vous faites bouillir, puis rincez les cheveux avec cette lotion ».

Quelques décoctions…

L’ortie : « Celle que je recommande tout particulièrement est l’ortie car elle est riche en acide salicylique et en calcium biologique. Elle permet d’assainir l’organisme mais surtout de fournir des minéraux essentiels comme le souffre, la silice ou encore le fer » explique la spécialiste. « En même temps, cette décoction peut être utilisée en externe pour tonifier le cuir chevelu et lutter contre les pellicules ». Laissez bouillir les racines d’ortie dans de l’eau de source pendant dix minutes. Buvez et appliquez sous forme de frictions.

L’eucalyptus, la camomille allemande et la lavande peuvent également s’avérer complémentaires.

Faire des masques à l’huile de coco

Il existe des huiles végétales capables de lutter contre les pellicules.

Les huiles végétales purifiantes et apaisantes : « Les huiles de Nigelle, de Chaulmoogra, de baies de Laurier et de Cranberry sont efficaces. Je recommande d’y ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles » explique Sabine Monnoyeur.

Les huiles hydratantes : Pour la spécialiste, l’huile de coco sera intéressante pour les pellicules sèches car elle absorbe la peau sèche dans le cuir chevelu et soulage les démangeaisons. Également, se masser le cuir chevelu 5 min avec une huile de sésame, une fois par semaine peut contribuer à la diminution des pellicules.

Une synergie intéressante : Huile végétale d’Argan + Huile végétale d’Olive + Huile végétale de Jojoba + Huile essentielle de Patchouli. « Mélanger le tout puis entourez votre tête à l’aide d’une serviette de préférence chaude et humide. Laissez poser 20 minutes et finissez par un shampooing » déclare l’experte.

Conseil : L’huile de bardane possède une action anti-pelliculaire. « Je recommande de l’utiliser pour un massage du cuir chevelu la veille du shampoing » précise la naturopathe.

Modifier son hygiène de vie

L’hygiène de vie : « Il existe des traitements naturels pour s’en débarrasser mais il ne faut pas négliger, en parallèle, l’hygiène de vie » déclare la spécialiste. « Il sera indispensable de renforcer la sphère intestinale et hépatique en favorisant une alimentation adaptée et hypotoxique : c’est-à-dire diminuer le sucre, les graisses saturées mais aussi et surtout les produits laitiers. Il faudra également renforcer la consommation de fruits et légumes frais pour préserver l’équilibre acido-basique » précise-t-elle.

Stress et excitants : « Il faut veiller à bien rincer les cheveux et choisir des shampooings biologiques pour éviter les composés chimiques agressifs. Aussi, le stress et les excitants (tabac, café, alcool, soda) ne font pas bon ménage avec les pellicules » souligne l’experte.

À savoir : Pensez à mettre l’accent sur les jus de légumes qui sont particulièrement riches en vitamines, en minéraux, en enzymes et en oligo-éléments, ils sont aussi très alcalinisants.

Un exemple de jus approprié ? Céleri + Citron + Gingembre.

Conseils : Pensez à privilégier les jus verts !

source: Medisite