Paris : femme de chambre, la congolaise se prostituait avec les clients au sein de l’hôtel

Une Congolaise âgée de 28 ans a été licenciée pour faute grave par la direction de la chaîne hôtelière les Citadines pour maintenir des relations sexuelles avec les clients au sein des établissements dont elle travaillait comme femme de chambre. Elle a été trahi par sa compatriote aussi femme de chambre.

Son dernier acte a été consommé dans un établissement des Citadines de la défense avec un client d’origine canadienne. Il paraîtrait que la somme payée par le canadien ait été le point de discorde entre les deux congolaises. Marie, la licenciée aurait confiée à sa compatriote qu’elle considérait comme une sœur avoir reçu du canadien 1200 euros pour quelques minutes de plaisir.

Alertée, la direction a revu toutes les cameras de surveillance de l’hôtel avant de prendre la décision qui a abouti au licenciement de Marie. La congolaise y était employée depuis près de cinq ans, et avait pesé de tout son poids pour faire embaucher sa compatriote, aujourd’hui à l’origine de son licenciement.

Marie entretenait selon le rapport de son licenciement des relations sporadiques payantes avec certains clients , le plus souvent à leur demande, bien que sa compatriote affirme qu’elle les provoquait parfois.

D’autres employés évoquent la jalousie comme principale cause du renvoi de leur collègue. Contrairement à sa compatriote, Maria est une femme imposante et attirante, ce qui poussait certains clients à s’intéresser à elle avec des propositions de tout genre. « Maria s’est trop confiée à sa compatriote et voilà le résultat » commentent les employés, qui regrettent son départ.

Francine Oba

source: lolakayacongo.net