MON FILS AÎNÉ A ENCEINTÉ SES DEUX PETITES SŒURS PENDANT DANS PÉRIODE DE CONFINEMENT.

Photo: illustration …. « Je suis une femme âgée de 52 ans Je suis veuve et mère de trois enfants, dont un garçon de 17 ans et deux filles de 15 et 13 ans. Je suis fonctionnaire internationale et chrétienne pratiquante. Je ne suis pas à la recherche d’un conjoint mais pour lancer un cri de cœur à tous les parents et demander aussi des conseils.

En fait, je vis avec mes trois enfants dans notre petit appartement. Mon travail ne me permet pas de passer du temps avec mes eux. Je vais au boulot tous les jours, sauf les weekends. Depuis l’arrêt des cours par les autorités, j’ai défendu à mes enfants de sortir. Ils ne reçoivent aucune visite à part celle de la fille de ménage qui venait travailler et repartait.

Malgré le fait que mon travail ne me permette pas de jouer amplement mon rôle de mère, je veillais à ce que mes enfants soient en sécurité et en parfaite santé. Chaque mois, j’avais l’habitude de faire de petites vérifications sur l’état de santé de mes filles, car la plus âgée avait souvent des maux de ventre à la venue de ses menstrues. Je prenais donc des précautions chaque mois afin alléger sa souffrance. Mais bizarrement en avril, elle n’a rien manifesté. Au contraire, elle présentait des signes de grossesse. Je lui ai donc demandé de récupérer un peu de son urine pour que je fasse un test de grossesse et malheureusement, le test a été révélé positif.

READ  “j’ai envoyé ma copine tester la fidélité de mon mari, elle est tombée enceinte”

Après avoir découvert que ma fille était enceinte, je n’ai pas paniqué. Dans la soirée, je suis rentrée dans sa chambre pour discuter calmement avec elle afin qu’elle me donne le nom de l’auteur de sa grossesse. À ma grande surprise, c’est avec des larmes aux yeux qu’elle m’a fait savoir que c’est son frère aîné qui en est l’auteur. Elle m’a ensuite expliqué comment cela s’était passé. En mon absence, mon fils et ma fille couchaient ensemble. Et ils posaient cet acte depuis l’arrêt des cours.

Elle continua en disant que la benjamine aussi s’était adonnée à cette pratique. Mon Dieu !
En mon absence, mon fils couchait avec ses deux sœurs. Quel sacrilège !
C’est à ce moment que je me suis rappelée que cela fait un bon bout de temps que ma fille benjamine n’avait pas non plus eu ses menstrues. En réalité, elle avait commencé avoir ses menstrues depuis l’âge de 11 ans.
J’ai donc décidé de lui faire un test de grossesse et cela s’est également révélé positif.

READ  Covid-19: Stressée par le confinement, une adolescente de 15 ans se suicide

Toujours calmement, j’ai appelé mon fils pour lui demander ce qui s’est réellement passé. Ce dernier a reconnu les faits. Il a avoué avoir entretenu des relations sexuelles avec ses sœurs. Après avoir tout avoué, il a quitté la maison la même nuit et jusqu’aujourd’hui, je n’ai plus eu de ses nouvelles. Je n’ai aucune idée de l’endroit il se trouve actuellement.

Je suis anéantie et j’ai vraiment besoin de vos conseils. J’ai vu tous mes efforts tomber à l’eau. Mon mari est décédé depuis 2009 et c’est moi seule qui m’occupe de mes enfants. Actuellement, je ne sais quoi faire. Je veux voir mes enfants grandir ensembles et devenir des personnes responsables mais avec ce qui m’arrive, je n’ai plus de force. J’ai pensé à l’avortement mais je suis une croyante et ma foi ne me le permet pas.
J’AI BESOIN DE VOS CONSEILS. »

La mère doit-elle faire avorter ses deux filles ou accepter les futurs bébés qu’attendent ces dernières ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.