MEURTRE D’ALIZEE : Elle avait déjà passé des heures dans le coma il y a quelques mois après avoir été battue par son mari .

Chose promise , chose due . Je reviens vers vous pour vous donner plus d’infos sur la mort D’ALIZÉE , assassinée par son mari en même temps que sa fille .

Les membres de la famille de l’ancienne chanteuse nigériane , Zainab Ali-Nielsen, alias Alizee, sont toujours à court de mots sur sa mort. La chanteuse de 37 ans et sa fille de quatre ans, Petra, ont été retrouvées mortes jeudi dans la cuisine de leur résidence . Certains rapports ont allégué que le mari danois d’Alizee, Peter Nielsen Schau, les a assassinés . Son père toujours dans un états de choc a dit , « Je connais le mari de ma fille depuis plus de sept ans maintenant. Au début, il était de bonne moralité, mais l’année dernière, il a commencé à se battre contre sa femme. En novembre dernier, un cas a été signalé au poste de police lorsqu’il l’a battue et elle est tombée dans le coma . Il a ensuite écrit un engagement qu’il ne la battrait plus jamais  »

« Jeudi matin, il m’a appelé , j’étais à la maison . Comme j’ai raté ses appels, j’ai rappelé et il m’a dit qu’il avait vu ma fille et ma petite-fille par terre dans la cuisine. J’ai demandé ce qui n’allait pas; il n’a pas dit un mot et a laissé coupé l’appel. L’une de mes deux filles qui reste avec eux a appelé leur mère et a passé les nouvelles. Nous avons pris la voiture pour aller chez eux et avons découvert qu’elle était vraiment morte. Je ne savais même pas que ma petite-fille était mort aussi. J’ai dit à ma fille d’aller me chercher Petra et nous devrions partir, elle m’a dit qu’elle était morte aussi. J’étais choqué.

Le mari a prétendu que c’était l’asphyxie au gaz qui les a tués. Nous savons que le gaz ne tue pas les gens de cette façon. Sur les images, vous verriez des bleus partout sur leurs corps. Elles s ont été étranglées à mort. Je crois fermement qu’il l’a fait parce que leur résidence est hautement sécurisée . Chaque fois que je les visitais, les agents de sécurité devaient confirmer ma visite avec eux avant d’y être autorisés. » « Je ne sais pas s’il a des antécédents de toxicomanie ou d’alcoolisme. Elle est revenue une fois à notre maison une fois après avoir été battue par son mari. Elle est restée presque trois mois. L’homme est venu et a commencé à supplier qu’il était ivre. Il a dit qu’il avait consommé trop d’alcool le jour fatidique où il l’a battue. Comme ils étaient ensembles depuis un moment et qu’il ne s’était jamais mal comporté avant , j’ai accepté son pardon et permis à Alizée de retourner chez lui .

Mes deux filles sont actuellement au poste de police pour faire leurs déclarations parce qu’elles ont été témoins de tout ce qui s’est passé. Elles ont dit qu’il a cogné la tête contre le mur. Au matin, il leur a demandé où était sa femme. Elles ont prétendu qu’elles ne savaient pas ce qui s’était passé. Elles savaient que s’ils avaient fait comme si elles ont entendu quelque chose , elles auraient pu aussi être attaquées. Il y avait cinq personnes dans la maison au moment de l’incident – ma fille décédée, son enfant, son mari et mes deux filles . J’ai quatre filles; Alizee est mon premier enfant et sa petite soeur directe travaille dans une banque.  »

Le père en deuil a déclaré qu’il voulait que la justice l’emporte. Il ajoute , « Il ne peut pas faire cela dans notre pays et s’en tirer même s’il pouvait s’en tirer s’il l’avait fait dans son pays. Nous voulons que notre gouvernement transmette un message fort aux autres étrangers. Si cela se produit dans leur pays, ils exécuteront sûrement l’africain . Notre gouvernement doit aussi rendre la justice comme dans les autres pays.  » Pendant ce temps, la jeune sœur d’Alizee, Gift Madaki, qui aurait été témoin de l’incident, a déclaré que quand elle a entendu Alizee pleurer pour obtenir de l’aide, elle est sortie pour jeter un coup d’œil. « J’étais à la maison quand l’incident s’est produit. Quand elle a crié au secours, je suis allée voir ce qui se passait et j’ai vu le mari frapper sa tête contre le mur. Je ne pouvais pas l’aider parce que je savais qu’il se retournera sur moi aussi. L’homme était agressif », a-t-elle dit.
Sources : Dailynews

Les filles quittez avant qu’il ne soit trop tard