Match Côte d’Ivoire-Rwanda : un gros scandale de corruption dévoilé

responsables de la fédération Rwandaise de football. «Le Sifflet» de ce match comptant pour les qualifications à la CAN 2019, a en effet accusé la FERWAFAfédération Rwandaise de Football), de tentative de corruption.

M.Jackson Pavaza, l’arbitre de 34 ans, a rapporté à la CAF avoir été approché par deux membres de la fédération Rwandaise de football, des corrupteurs dont, M.François Régis Uwayezu (Secrétaire général de la Fédération Rwandaise de foot). Et le responsable des compétitions à la Fédération :

Eric Ruhamiriza. « L’homme en noir » a ouvertement indexé les deux hommes de lui avoir proposé une importante somme d’argent contenue dans une enveloppe. Afin qu’il agisse positivement au profit de la sélection Rwandaise. «L’argent était dans une enveloppe. Je n’ai pas essayé de le compter ou chercher à savoir combien c’était.

Je leur ai juste dit que je n’acceptais aucun cadeau de personne, conformément aux règlements de la CAF. J’ai refusé et je l’ai signalé à la CAF », a déclaré l’arbitre Jackson Pavaza, dans les colonnes du confrère namibiasun.com.

De son côté, la fédération Rwandaise, via un communiqué a aussitôt apporté un démenti formel aux accusations de l’arbitre. La FERWAFA estime qu’il s’agit tout simplement d’une «erreur de communication».Elle s’évertue à expliquer que son envoyé, «l’homme à la mallette» qui a rencontré l’arbitre depuis l’hôtel des Milles Collines à Kigali, avait pour mission de faire face aux frais supplémentaires relativement au voyage du corps arbitrale. Elle avance que ce dernier aurait peché dans sa communication avec l’arbitre, l’intransigeant Jackson Pavaza ENZO

source: viberadio.ci