Un véritable coup de tonnerre qui résonne depuis l’Afrique du Sud. Brighton Elliot Moyo, l’homme ressuscité en février dernier de façon controversée par le prophète sud-africain Alph Lukau, est de nouveau mort. Cette fois, pour de vrai. Selon le journal zimbabween H-Metro, Brighton est décédée la semaine dernière dans le village de St Luke en Afrique du Sud.

Cette résurrection a, faut-il le rappeler, suscité à la fois raillerie et indignation sur les réseaux sociaux, après que les responsables de la société des pompes funèbres Kings and Queens, aient dénoncé Lukau à la police pour avoir utilisé leur voiture pour organiser un « miracle ».

Lukau s’est défendu en disant qu’il n’avait jamais vu Brighton (qui s’appelait Elliot) ni sa famille avant le service du dimanche.

Selon un proche parent, l’estomac d’Elliot a commencé à enfler et ne s’est pas arrêté pendant trois jours. Il est décédé le troisième jour.

Malheureusement pour Brighton, le pasteur Alph Lukau n’était pas là pour faciliter une autre résurrection « spectaculaire ».

africatopsuccess.com