Le pasteur disait être en retraite spirituel en Israël, on l’a vu avec les prostituées en Thaïlande

Photo: illustration

Au nom de Dieu, beaucoup de farceurs ont pris la Bible, pour profiter de la naïveté de certains Africains victimes de l’incompétence des hommes politiques. Il est vrai, que l’homme Noir adore Dieu, plus que les Blancs à cause de son éternelle pauvreté. Un pasteur d’une église de réveil de Kinshasa, qui se disait être en retraite spirituel en Israël a été aperçu en Thaïlande avec des prostituées.

Pasteur Kabongo, avait lancé une quête spéciale dans son église, située dans la quartier de Kintambo à Kinshasa pour lui permettre d’aller en Israël fortifier sa foi et se rapprocher de Dieu. Israël, est selon plusieurs croyants Africains de ses églises de réveil, le pays des enfants de Dieu, et nombreux sont les pasteurs qui y vont en pèlerinage ou en retraite spirituel.

A l’approche d’une grande campagne d’évangélisation, de guérison et miracles, le pasteur Kabongo, avait demandé une contribution financière à ses fidèles à travers une quête spéciale lui permettant de se rendre en Israël à la rencontre de Dieu qui lui concéderait plus de puissance afin de s’en servir pour guérir les maladies et apporter des solutions aux problèmes de ses nombreux fidèles.

C’est dans un prostibule, entouré des prostituées et transsexuels, que deux Kinois en vacances l’ont croisé à Pattaya en Thaïlande. Les deux touristes Kinois qui l’ont reconnu, ne le lui ont pas signifié pour profiter de ses largesses. Les pasteurs leur a offert à boire et payer des passages avec des prostituées. « Je suis un grand diamantifère à Lubumbashi, et je suis venu me reposer ici pour jouir de mon argent » a lâché le pasteur.

Informés par ces deux touristes, les membres de son église à Kinshasa n’ont accordé aucune crédibilité à ses allégations les tâchant à la jalousie. Pour eux , il était évident que ses deux Kinois étaient en connivence avec d’autres pasteurs opposés à Kabongo, et que celui-ci se trouvait bel et bien en Israël à la rencontre de Dieu.

Avec First Magazine

error: Le contenu est protégé !!