Le mari de ma soeur a enceinte ma fille de 11 ans et il demande pardon »…

Anthony Ajeh, le père d’une fille de 11 ans qui aurait été vio**lé*e et engro*ssée par le mari de sa tante, a raconté comment il a découvert le calvaire de sa fille. Selon BT, Victoria Ajeh, une mineure, aurait donné naissance à un nouveau-né vendredi matin 14 janvier 22 à Makurdi, la capitale de l’État de Benue au Nigéria.

Mr Anthony Ajeh, âgé de 45 ans, a déclaré qu’il a découvert un jour que sa fille portait une grossesse. « Quand je me suis assis avec ma fille pour savoir qui l’avait mise enceinte, j’ai été surpris quand elle a révélé que Joseph, mon beau-frère, était le coupable », a-t-il expliqué. « Quand je l’ai confronté avec les propos de ma fille, il a d’abord nié mais a fini par l’admettre au poste de police car j’avais porté plainte. J’ai été obligé de me rendre à Makurdi pour informer la police de l’incident. Je suis resté à Makurdi pendant neuf jours avant de retourner dans mon village, car je suis un pauvre homme.

Anthony a ajouté que le suspect avait d’abord été détenu au poste de police, mais qu’il avait ensuite été inculpé et libéré sous caution en vertu d’un arrangement ambigu. Anthony a déclaré qu’après sa libération de la prison de la police, Joseph et son frère ont contacté la famille de son village avec des boissons pour avouer ses actes répréhensibles et demander pardon. « Il a apporté des boissons à la maison de mon frère aîné et a admis qu’il était aussi le père de ma fille et que je ne devais pas être offensé. Quand il a dit ça, j’ai commencé à pleurer, il a feint de m’ignorer et a quitté les lieux », a-t-il expliqué.

Anthony a dit qu’il n’avait pas eu de nouvelles de Joseph ou de sa femme depuis ce temps. Il a cependant exprimé sa gratitude aux organisations de la société civile qui ont aidé sa fille depuis que l’incident est devenu public. Il a également félicité Andrew Obeya, un spécialiste du développement qui est intervenu lorsqu’il a appris la situation et a aidé la jeune fille de toutes les manières imaginables. Obeya, qui s’est dit préoccupée par le fait qu’un homme qui avait commis une telle infraction se promenait librement en ville, a déclaré qu’il se concentrait sur la santé de Victoria, son accouchement et les années à venir, en particulier sa scolarité.

SP Catherine Anene, porte-parole du commandement de la police de l’État de Benue, a confirmé les faits lorsqu’elle a été contactée.