Le fils d’un homme de Dieu accusé d’avoir vendu la voiture de sa petite amie pour payer la dot d’une autre femme

C’est une histoire de trahison et de conflits financiers dans laquelle Blessing Manyange, le fils de Fungayi Manyange homme de Dieu de l’Église apostolique de Bethsaïde à Harare au Zimbabwé, est accusé d’avoir vendu le véhicule de marque Honda de sa petite amie Charity Madare pour financer le dot d’une autre femme dont le prénom serait Petronella.

Cet acte a brisé la confiance de Charity, la conduisant à des confrontations avec son petit ami et lui exigeant le remboursement de tout ce qu’elle lui avait donné au cours de leur relation. Reconnaissant son tort, le petit ami a reconnu avoir vendu la voiture de Charity et a fait part de son insistance sur le remboursement intégral, y compris les autres contributions qu’elle a apportées.

Face aux menaces d’exposition de la congrégation par Charity, Blessing a choisi de quitter la communauté ecclésiale, craignant que sa réputation ne soit ternie. Il l’a même mise en garde contre les conséquences juridiques de la diffamation après avoir publié un article sur leur situation sur les réseaux sociaux.

Face aux menaces d’exposition de son acte à devant toute la congrégation par Charity, il a choisi de quitter la communauté ecclésiale, craignant que sa réputation ne soit ternie. Il l’a même mise en garde contre les conséquences juridiques de la diffamation après avoir publié un article sur leur situation sur les réseaux sociaux.

Impliquant leurs familles, le curé qui se prénomme Manyange a rencontré Charity et a accepté de rembourser la valeur de la voiture en plusieurs versements. Toutefois, les difficultés financières dues aux difficultés économiques du Zimbabwe ont entravé les paiements dans les délais.

Charity a exprimé sa déception face aux paiements minimes effectués jusqu’à présent, soulignant le bilan émotionnel des actions de Blessing et le contraste avec les attentes à l’égard du fils d’un prêtre.

L’incident souligne un conflit poignant entre l’éthique personnelle, les responsabilités familiales et les tensions financières, dans le contexte d’une communauté profondément touchée par des difficultés économiques.

error: Le contenu est protégé !!