La sex**tape d’une célèbre chanteuse Gospel a choqué la toile. Elle demande pardon.

C’est Benin Web Tv qui rapporte l’affaire. Une présumée affaire de sextape circule, actuellement, sur les réseaux sociaux, et implique une chanteuse congolaise de la musique gospel, du nom de Christelle Gambela.

Comme c’est devenu l’habitude, les réseaux sociaux sont le passage obligé de vidéos de tous genres. Certaines séquences sont, toujours, les bienvenues, tant elles portent des messages éducatifs et instructifs, notamment ; d’autres éléments visuels, au contraire, font ce qui peut être qualifié d’apologie de la dépravation des mœurs, et cette situation n’a jamais manqué d’attiser la colère de bon nombre d’internautes.

Depuis un moment, en effet, une artiste congolaise serait empêtrée dans une affaire de vidéo érotique. Sur des images, qui sont, abondamment, relayées sur les réseaux sociaux, la chanteuse, qui a choisi de louer Dieu, à travers ses œuvres musicales, serait vue, en train de s’adonner à des actes pas très décents.

L’origine de la diffusion de la séquence érotique de Christelle Gambela n’a pas été révélée. Toutefois, selon des sources fiables, il est, clairement, apparu que la personne, qui est vue sur les images, est bel et bien la chanteuse congolaise, qui a misé sur les oeuvres musicales, pour inviter à l’adoration de Dieu.

Après que la vidéo explicite de l’artiste a été divulguée, la servante de Dieu a tenu a présenter ses excuses publiques.

S’étant saisi de son compte Facebook, Christelle Gambela s’est adressée à sa communauté, en demandant pardon. « Je suis la sœur Christelle Gambela. Je me présente vers vous, aujourd’hui, pour, dans un premier temps, vous demander pardon. », s’est-elle excusée.

La chanteuse va plus loin dans sa demande de pardon. « Peut-être que d’autres personnes vont se demander : ‘Pourquoi elle demande pardon’. Tout simplement, parce que, par rapport à tout ce qui a pu se passer, tout ce que vous avez vu, tout ce que vous avez pu entendre, à propos de la sœur Gambela (…), je viens vous demander pardon. Le pardon est une puissance, qui libère. (…) », peut-on entendre dans la vidéo.