Jeté à la mer par ses frères, un migrant camerounais survit pendant 24h voici les détails

Un migrant camerounais âgé de 22 ans a été repêché par les membres de l’unité «salvamento maritimo » dans la méditerranée à quelques 5 km des côtes espagnoles. Maintenu à la surface par son gilet de sauvetage, le migrant a affirmé avoir été jeté dans l’eau par ses frères camerounais pour éviter le chavirement du zodiac dans lequel ils tentaient de rejoindre l’Espagne.

Le convoi dans lequel voyageaient 8 migrants, tous d’originaires du Cameroun avait pris son départ dans les encablures de la région de Tanger au Maroc. Pour ne pas payer des passeurs, ces 8 camerounais avaient réuni les fonds pour s’acheter un zodiac et affronter la méditerranée. Pendant la traversée, chacun d’eux avaient un rôle assigné dans le zodiac.

Le jeune jeté en mer s’occupait de vider de l’eau du zodiac, alors que deux autres ramaient. Selon son témoignage aux espagnols, après des heures dans l’eau, le zodiac perdait de plus en plus son équilibre à cause du surpoids, d’où la décision des autres de se libérer d’une personne afin d’éviter la mort de tous, et c’est sur lui que le choix s’était porté.

Malgré sa résistance, il a été jeté dans l’eau et assistait impuissant comment les autres poursuivaient leur voyage en direction des côtes espagnoles. Et bien qu’ils aient averti les services de secours espagnols de leur position géographique, le reste des migrants a omis de signaler avoir jeté l’un des leurs dans l’eau.

C’est un ferry de la compagnie FRS effectuant la ligne Tarifa ( Espagne) Tanger ( Maroc) qui a alerté les secours de la présence de ce jeune camerounais.

Pendant 24 h, il a échappé à la mort grâce à son gilet de sauvetage. Une fois repêché et dans le bateau de « salvamento maritimo », le jeune migrant camerounais s’est mis à prié Dieu pendant plus d’une trentaine de minutes. Entre temps, la police espagnole a ouvert une enquête et serait à la recherche des 7 autres compagnons de voyage du jeune camerounais.

Avec l’arrivée de l’extrême droite au pouvoir en Italie, les migrants ont dévié vers l’Espagne la route de l’immigration. Rien que la semaine passée, plus de 2000 migrants ont été sauvés en mer par les secours espagnols.
Depuis l’accueil des migrants du bateau Aquarius par le nouveau gouvernement socialiste en Espagne, la mafia basée au Maroc et Libye se concentrent désormais sur ce pays. Mais d’autres migrants se jettent aussi dans la mer avec des embarcations de fortune sans passer par des passeurs.

Les partis d’opposition de droite demandent au gouvernement de durcir les lois contre l’immigration, et d’arrêter d’accueillir de nouveaux migrants pour décourager la mafia. Au sud de l’Espagne, on assiste à l’ouverture des premiers centres d’accueil, alors que l’union européenne redoute la montée du populisme comme en Italie.

Source: lolakayacongo.net