Congo Brazzaville/ En ces moments de rupture, où tout le monde réfléchit mille fois avant de dépenser son argent, un homme victime d’un vol, a sauvé son voleur d’un malaise. Le bon samaritain, s’est même permis de le transporter au CHU et payer les soins. Les gens du quartier l’appellent «  Zoba ».

« Donc tu penses que tu vas aller au paradis ? », « Si ce voleur le pouvait, il te tuait et toi tu le sauves », « L’idiot du voisin là veut nous montrer qu’il a un bon cœur,alors qu’il critique les pasteurs matin midi soir ». C’est ce que ce voisin du quartier la poudrière de Brazzaville a entendu après qu’il ait sauvé la vie à son voleur.

Il est minuit passé quand un bruit dans la parcelle attire l’attention des membres d’une famille. A travers la fenêtre, le chef de famille aperçoit un voleur qui tente d’emporter le groupe électrogène en stand by cette nuit grâce à la bonne volonté de la SNE.

Encerclé, le voleur tente de passer à travers la clôture, mais tombe. Le chef de famille et ses trois enfants sont contents de l’attraper. Mais aussitôt, ils se rendent que compte que celui-ci est victime d’un malaise et est inconscient. Alors que les enfants pensent à une simulation afin d’échapper au lynchage, leur père prend l’affaire au sérieux et s’emploie à le réanimer.

Malgré la volonté de ses enfants et de certains voisins venus en renfort de laisser mourir le voleur, le chef de cette famille décide de l’emmener au CHU de Brazzaville. Accompagné de deux de ses enfants, il se rend à l’hôpital à bord de sa voiture.

Quand le voleur reprend conscience quelques heures plus tard, il est seul allongé dans un lit d’hôpital. C’est le personnel médical qui l’apprend avoir échappé à la mort grâce à un homme de bonne volonté qui a juste laissé son numéro de téléphone et payé l’attention médicale.

A sa sortie de l’hôpital, le voleur a pris son courage et s’est rendu au domicile où il a voulu perpétrer son forfait demander pardon et remercier cette famille de l’avoir sauvé la vie. «  Cherches toi un travail et arrêtes de voler, ici dans le quartier tout le monde ne parle que de Jésus Christ, mais tous souhaitaient ta mort, mais je sais que tu voles par nécessité, alors changes de vie » lui a conseillé sa victime.

Stéphanie Mabonzo

source: lolakayacongo.net