Il prie Dieu pour que son commerce de cercueil marche et il perd trois membres de sa famille

Un vendeur de cercueils habitant près de Mouila au Gabon a vu trois membres de sa famille mourir après un jeûne sec de trois jours pendant lequel il demandait à Dieu de faire prospérer son business qui dégringolait.

Pour vendre un cercueil et gagner de l’argent avec liesse, une personne doit mourir causant la tristesse parmi ses proches. Ondoa Martin, un vendeur de cercueils de Mouila au Gabon, n’a pas mesuré tous ses paramètres en entamant un jeûne sec de trois jours, pour demander à Dieu de l’aider à vendre beaucoup de cercueils et faire vivre dignement sa famille.

Depuis un moment son commerce dégringolait faute de clientèle. Presque plus personne ne mourait dans la localité et cela n’arrangeait pas le business de monsieur Ondoa Martin qui avait du mal à joindre les deux bouts. Dans son atelier, on pouvait voir des cercueils exposés à l’attente d’un client.

Comme tout bon commerçant qui aime voir les clients s’aligner devant son commerce, Ondoa Martin n’a pas baissé les bras et entamé un jeûne sec de trois jours dont le vœu spécial était la prospérité de son commerce. Ne dit on pas que Dieu n’abandonne jamais ses enfants ? Les prières d’Ondoa Martin seront exhaussées par la mort d’un de se neveux deux jours après la fin de son jeûne avant que son fils et cousin soient eux aussi rappelés à Dieu.

Stéphanie Mabonzo

source: lolakayacongo.net