France: sa femme l’a quitté pour se mettre en couple avec son petit du quartier qu’il héberge après 20 ans de mariage…

Un homme d’origine Congolaise domicilié à Saint Denis dans la banlieue parisienne a été plaqué par son épouse au profit de son petit du quartier qu’il herbageait chez lui. Un coup très dur que l’homme a eu du mal à surmonter après près de 20 ans de vie commune. Il a emménagé dans une autre ville.

Le couple de la RDC vivait en France depuis plus de dix ans, après Pointe Noire au Congo Brazzaville et Luanda en Angola. Malgré l’opposition farouche de sa famille Fulbert Ndombassi avait convaincu Martine Nsimba à le suivre à Pointe Noire où il avait une proposition d’embauche.

Deux années plus tard, le couple déménage pour Luanda en Angola avant de se retrouver en France après un court séjour au Portugal. C’est dans la banlieue parisienne qu’ils élisent domicile et assiste à l’agrandissement de leur famille avec l’arrivée de trois enfants.

Jean René Nzaou, un petit du quartier que Fulbert avait laissé encore bébé a eu raison de cet amour. Après avoir traversé la méditerranée dans des embarcations de fortune, Jean René est recueilli dans un centre pour immigrés dans le sud de l’Espagne d’où il rentre en contact avec son grand Fulbert qui le conseille de venir en France au lieu de rester en Espagne où les possibilités d’emploi et d’intégration sont faibles.

Fulbert qui considère Jean René comme son propre frère cadet, l’accueille avec joie et l’oriente dans la vie parisienne. Partout où il se rend, Fulbert est très fier de présenter Jean René à ses amis. Il sait qu’il peut compter enfin avec une personne qui connaît bien sa famille au pays.

Mais pendant que Fulbert vaque à ses occupations professionnelles, son épouse réussit à séduire Jean René qui devient très vite son amant. Elle lui a fait miroiter un avenir meilleur avec elle, et surtout la possibilité pour eux de mettre Fulbert à la porte le cas échéant.

Un rêve qui deviendra réel après deux mois de trahison. Après une courte dispute qu’elle a provoquée exprès, Martine annonce à Fulbert sa relation amoureuse avec son petit Jean René et l’invite à prendre la porte, téléphone à la main prête à composer le numéro de la police. « Na boyi yo na nkô ! Ô lemba lemba na yo na massolo ya mbeto…Leki na yo a lamussi nga ba possa ya nzoto » lance-t-elle à son époux dans les escaliers.

Avec Africapress