France : Maître Waza Katalayi, un congolais de 48 ans tue sa femme par strangulation devant leurs enfants

Une femme congolaise ( RDC ) de 45 ans a été retrouvée morte à son domicile, dans le quartier Villejean à Rennes (Ille-et-Vilaine). Son mari, âgé de 48 ans, s’est présenté spontanément devant la police, en état d’ébriété et affirmant l’avoir étranglée le mardi 12 avril 2022. Il a été placé en garde à vue.

Natif de Kinshasa, l’homme serait connu dans le quartier Bandalungwa Bisengo sous le nom de Marco Katalayi (maître Waza), qui pratiquait du judo étant même ceinture noire.

Déjà, accusé auparavant de violences conjugales, un Congolais de 48 ans s’est présenté par ailleurs alcoolisé au bureau de police de Villejean à Rennes en France, après la découverte du corps d’une femme âgée de 45 ans, avouant le délit de cette dernière qui serait sa femme, notamment de nationalité congolaise.

La femme Congolaise de 45 ans

Selon la magistrate, l’homme avait été déféré au parquet en 2019 et « jugé dans le cadre d’une comparution immédiate pour des faits de violences aggravées par deux circonstances (par conjoint et avec arme) suivie d’une incapacité n’excédant pas 8 jours et menaces de mort, sur la même victime ».

Le couple s’était marié en République démocratique du Congo en 2012 avant de venir en France, ils ont 2 petites fillettes âgées de 8 et 9 ans qui ont assisté à l’assassinat de leur mère par leur père. Les enfants seraient en observation pour plusieurs jours suite aux chocs relatifs au drame.

Les documents de la justice attestent que l’homme avait été condamné à la peine de 1 an et 6 mois d’emprisonnement dont 8 mois assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve pendant 2 ans. Le mis en cause était aussi interdit de paraître au domicile conjugal. 

source: kongopress.com