Etats-Unis: Un cafard est resté coincé neuf jours dans l’oreille d’une femme

Katie Holley, une jeune habitante de Floride aux Etats-Unis a eu un locataire hors du commun dans son oreille. Un cafard est resté coincé neuf jours dans le canal auditif de la jeune femme rapporte cette semaine le magazine Self.

L’incident remonte au 14 avril. La jeune femme responsable en marketing, s’est levée ce jour-là avec une sensation étrange au niveau de l’oreille. Elle compare cela à un glaçon qui aurait glissé dans son oreille gauche. La jeune Américaine tente d’abord de se nettoyer l’oreille avec un coton-tige. C’est alors qu’elle sent que quelque chose bouge à l’intérieur, comme un mouvement « rythmique » qui creuse dans son oreille. En enfonçant un peu plus son coton-tige, Katie Holley en extrait une patte d’insecte marron foncé.

Un climat propice à l’infestation des cafards

Katie et son mari ont acheté leur maison il y a un an. Comme de nombreuses maisons établies dans un environnement chaud et humide, telle que la Floride, la maison a été infestée de cafard. Quelques semaines avant l’accident, chaque pièce du domicile du couple a été dératisée et aspergée d’insecticide. L’un des invités indésirables a donc décidé de trouver refuge à l’intérieur de l’oreille de la jeune femme de 29 ans.

Affolée, Katie Holley s’est rendue aux urgences où une infirmière a injecté de la lidocaïne – un anesthésiant – dans son oreille pour tuer l’insecte. Katie dit avoir senti le cafard lutter pour rester en vie en se tortillant et en s’enfonçant plus profondément dans son oreille. Ce n’est qu’au bout de deux minutes que la bestiole a cessé de bouger. En seulement, 20 secondes, un médecin a retiré des morceaux du cadavre. La jeune femme est ensuite rentrée chez elle, avec une ordonnance pour des antibiotiques et des gouttes auriculaires.

Un cafard de taille adulte

Neuf jours après son passage aux urgences, Katie se plaignait encore d’une gêne à l’oreille et de douleur lorsqu’elle bâillait. Elle est donc allée consulter son médecin traitant qui lui a rincé l’oreille à quatre reprises. A l’aide d’un otoscope, le praticien a observé l’intérieur du canal auditif et y a trouvé une autre patte. Procédant à l’extraction du reste de l’insecte, il a retiré au total six morceaux du corps du cafard : une tête, un torse, des membres et de longues antennes de ce qui ressemblait à un cafard de taille adulte.

Katie Holley se dit très en colère que les urgences ne se soient pas aperçues que tout n’avait pas été retiré. Aucune infection ni dommage irréversible n’ont été relevés. Si généralement, les cafards ne piquent pas, lorsqu’ils le font leur piqûre est « sans danger », a assuré The Independent. « Les cafards cherchent de la nourriture partout », a déclaré à National Geographic l’entomologiste Coby Schal, de l’Université de la Caroline du Nord. « Et le cérumen pourrait être attrayant pour eux ».

source: 20 Minutes