Enceinte de 3 mois à 22 ans, elle est tuée par son mari car le repas n’était pas prêt. Retard causé par une échographie.

A Malika, une commune se trouvant dans la banlieue de Dakar, c’est l’émoi. A. K., âgée de 22 ans et enceinte de 3 mois, a été lâchement assassinée par son propre mari à la suite d’une empoignade, d’après les premiers éléments de l’enquête.

Les faits se sont déroulés dans la soirée du mercredi dans le quartier Beau Fall de Malika Montagne. D’après certains témoins, la femme se serait rendue dans une structure de santé pour passer des examens d’échographie ; se retrouvant alors dans l’incapacité de préparer le repas. Une privation que son mari n’a pu digérer.

Son mari en question, M. T., est décrit par ses voisins comme étant un homme violent, qui battait souvent sa femme et ce jour-là, il n’a rien voulu entendre, ni comprendre. Il isola sa femme dans leur chambre à coucher, où il se mit à la ruer de coups.

Les voisins tentaient d’ouvrir la porte pour les séparer mais en vain ; la torture dura plus de deux heures conduisant au drame. A. K. a été évacuée d’urgence au Centre de santé de Keur Massar, mais elle et son enfant ont fini par succomber selon le médecin-chef.

Le corps de la défunte a été mis aux mains des blouses blanches, aux fins d’autopsie et d’en apprendre un peu plus. Le mari lui, selon une source policière proche du dossier, a été placé en garde à vue.

source: afrik.com

error: Le contenu est protégé !!