En vacances à Brazzaville, un congolais venu de France ne se lave qu’avec de l’eau minéral

Photo: illustration

Les habitants du quartier Galieni à Mpila, ne supportent plus un parisien en vacances, depuis qu’ils ont appris qu’il n’utilisait que de l’eau minérale pour se doucher, se brosser les dents… Une attitude que les jeunes jugent déplacée, pour une personne qui est née et a grandi avec eux, avant de s’en aller en France, il y a juste deux ans.

Ses parents, ont été interpellés à ce sujet par les voisins qui s’étonnent du comportement de leur fils, alors qu’eux-mêmes sont modestes.

Mais le parisien s’en fou et n’entend pas se voir dicter une ligne de conduite.

Pour lui, l’eau de la SNDE n’est pas propre à la consommation et moins encore pour se doucher avec.

Il a affirmé avoir souffert d’allergie le premier jour de son arrivée à Brazzaville à cause de cette eau, d’où sa décision de n’utiliser que de l’eau minérale jusqu’à la fin de ses vacances dans la capitale congolaise, sa terre natale.

Une très mauvaise publicité qui doit certainement irriter le directeur technique et des exploitations de la Société nationale de distribution d’eau (SNDE), Antoine Oléa, car il a toujours soutenu que la SNDE a un laboratoire assermenté qui peut analyser l’eau et dire aux consommateurs si celle-ci est encore consommable ou non.

L’illustre acteur de la musique traditionnelle congolaise, Antoine Moundanda, Mawono pour les fans, doit se retourner dans sa tombe, lui qui, de son vivant, avait chanté «Qu’est-ce que c’est ? Ça c’est quoi ça ? ».

La dichotomie père/fils revient dans cette chanson.

Un fils, rentré d’Europe, devient amnésique quand on lui présente des plats de chez nous.

Non sans ironie, le père rappelle à cet acculturé les vertus des aliments (bio) du terroir : « Imbécile, que serais-tu devenu sans cette nourriture qui, enfant, t’a rempli la panse ? »

Avec Les Echos du Congo Brazzaville

error: Le contenu est protégé !!