Elle a été frappée par une folie passagère après que son homme ait mis du piment dans son toto

Solomon Ajisafe, 34 ans a été arrêté par la police pour avoir prétendument torturer sa petite amie, Tope Amuda, à Ikorodu zone ouest de l’Etat de Lagos au Nigeria.
Selon PUNCH Metro, Salomon, en complicité avec sa mère, un chef de file au Congrès populaire Oodua, et quelques voyous ont fouetté Amuda avec des cannes pour adultère présumé.

Des sources ont dit que par la suite, elle a été paradé dans la communauté, avant que du piment aurait été inséré dans ses parties intimes. L’incident s’est produit le dimanche dernier à environ 19 heures.
Un résident, qui s’est identifié seulement comme Adunni, à dit à PUNCH Metro que les tentatives faites par les voisins pour arrêter la torture ont été repoussées.

Adunni dit que Amuda, âgée de 25 ans a perdu la tête à cause du traumatisme qu’elle a subie.
Elle a dit:

Ils n’ont permis à personne de la sauver. Ils l’ont humiliée pendant des heures pendant qu’ils la faisait défiler. Je l’ai vue; elle parlait à elle-même et était incohérente. Ce fut là que je découvris* qu’elle avait perdu la tête.

Le Secrétaire général d’une association de défense des droits de la femme a dit:

La mère du suspect se dit prophétesse, mais elle est également membre de l’OPC. Nous avons décidé de l’envoyer loin de cette communauté.

Cependant, Salomon dit qu’il a donné qu’une gifle à sa petite amie, ajoutant qu’ils sortaient ensemble depuis les quatre dernières années, sans rien donner à la relation.
Il a dit:

Je suis un travailleur et j’ai eu un fils avant de la rencontrer. Nous sommes sortis ensemble pendant quatre ans et pendant cette période; il n’y a eu aucun enfant entre nous. Elle a été une épine dans ma chair, parce qu’elle a toujours créée des problèmes avec ma famille.

« Elle s’est battue plus tard avec ma mère et à cause de cela, elle a décidé de quitter la maison. Neuf mois plus tard, elle est revenue et a dit qu’elle était enceinte de trois mois pour moi. Ce fut ce moment que je l’ai battue. J’ai avoué à la police que je l’ai battue, mais c’était seulement une gifle qui a enflé ses yeux.

Mais la victime, Amuda, a insisté que Salomon et ses membres de la famille l’ont torturée.
Amuda, qui parlait en yoruba, a déclaré:

Lui et ses membres de la famille ont utilisé une bouteille pour insérer du piment dans mes parties intime. Je suis fatigué de cette relation.

source: africeleb.com