Le président de l’Ong Centre Africain pour la Santé Environnementales (CASE), Dominique Bally Kpokro a demandé au gouvernement d’interdire l’utilisation d’amalgame (plombage) dans les dents de lait, qui est un désastre environnemental, lors d’un point de presse à Abidjan.

« Nous demandons au gouvernement de la Côte d’Ivoire et aux autres gouvernements d’Afrique, de prendre la décision courageuse d’interdire l’utilisation d’amalgame dans les dents de lait, chez les femmes enceintes et les mères allaitantes », a-t-il indiqué lors de la journée africaine pour une dentisterie sans mercure.

Selon lui, le mercure utilisé dans le plombage des dents est un composé chimique qui a une activité hautement neurotoxique et peut endommager le cerveau en développement des enfants et leur système nerveux bien avant leur naissance car l’amalgame dentaire communément appelé plomb est composé à 50 % de mercure.

Pour M. Kpokro : « l’Afrique est prête à mettre fin à l’usage des amalgames dentaires chez ses enfants, mais les pays développés continuent à déverser leurs stocks d’amalgames dans la région. Envoyer des amalgames pour une utilisation chez les enfants d’Afrique et autres populations vulnérables n’est ni de la charité ni de l’aide humanitaire mais un désastre environnemental ».

A titre d’exemple, le conférencier a précisé que « l’Etat de Maurice a déjà adopté et mis en place une politique de non utilisation des amalgames chez les enfants. L’Union européenne, avec ses 28 membres, a interdit l’usage de l’amalgame chez les enfants, les femmes enceintes et les mères allaitantes. Les pays scandinaves sont allés plus loin, en ayant mis fin à l’usage de l’amalgame de plusieurs années déjà.

source: imatin.net

Laisser un commentaire