Fatou Bensouda n’est pas contente du gouvernement ivoirien. Lors de ses observations à la Chambre d’appel dans le procès Gbagbo et Blé Goudé, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a évoqué le cas Simone Gbagbo. Elle n’a pas caché son agacement face au refus du gouvernement ivoirien de remettre l’ex-première Dame de Côte d’ivoire à la CPI.

La procureure de la Cour pénale internationale n’a pas manqué de faire savoir qu’elle est surement très remontée contre les autorités ivoiriennes. Fatou Bensouda a reconnue, devant les cinq juges de la Chambre d’appel du procès de Gbagbo et Blé Goudé, son agacement face au refus du gouvernement d’Abidjan de remettre Simone Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI).

En outre, elle estime que la déclaration du Président Alassane Ouattara de ne plus envoyer d’Ivoiriens à la Cour pénale internationale (CPI) n’est pas faite pour rassurer sur le retour des accusés en cas de poursuite du procès. A cela vient s’ajouter, selon Fatou Bensouda, la prise de l’ordonnance d’amnistie pour libérer 800 détenus dont Mme Simone Gbagbo.

source: imatin.net