Côte d’Ivoire : Voici pourquoi les assaillants ont attaqué, les révélations d’une source sécuritaire

Cette attaque qui intervient quelques semaines après une opération conjointe des armées ivoirienne et burkinabé dans cette zone, est la plus grave sur le territoire ivoirien depuis 2011.

La Côte d’Ivoire a perdu ce jeudi 11 juin 2020 une dizaine de ses soldats en poste à Kafolo, près de la frontière du Burkina-Faso. Des djihadistes venus du Burkina, pays voisin, ont décidé de faire la loi sur le sol ivoirien. Au menu de cette attaque, une vengeance contre l’Etat de Côte d’Ivoire pour ses nombreuses actions qui réduisent à 99% leurs actions.

L’armée ivoirienne subit la plus grave attaque depuis 2011. Des individus non identifiés ont en effet attaqué tôt dans la matinée de ce jeudi 11 juin, une position de l’armée ivoirienne à la frontière avec le Burkina Faso. L’attaque, perpétrée par des assaillants, arrivés en nombre importants et lourdement armés, a fait plusieurs victimes parmi les éléments des forces de sécurité. La position ivoirienne attaquée se trouve à Kafolo, localité située entre Ferke et Kong.

Selon une source sécuritaire, cette attaque est intervenue 24 heures seulement après une vaste opération conduite par l’armée ivoirienne dans la zone de Kafolo. Laquelle opération a permis l’interpellation d’un nombre important de présumés djihadistes.

Ces derniers ont été convoyés mercredi dans la capitale économique pour subir la rigueur de la loi. La suite, on la connait, le lendemain aux environs de trois (03) heures du matin, les assaillants ont décidé d’agir et de porter un gros coup de massue à l’Etat de Côte d’Ivoire. Bilan officiel une dizaine de morts, 06 blessés et 01 assaillant neutralisé.

Maxime KOUADIO