VIDÉOS: Qui est le « chinois » qui a fait pleurer le monde à la levée du corps de DJ Arafat ?

Qui est l’homme qui était perché sur les barres de fer au Felicia aux obsèques de DJ Arafat ? Le vendredi 30 août 2019, l’État a organisé un hommage national à DJ Arafat au stade Félix Houphouët-Boigny.

Parmi les fans présents à cette cérémonie, un jeune homme a marqué l’attention de tous les spectateurs et téléspectateurs. Son nom est Yannick Grah. « Tu es un champion, tu es un champion Arafat, Daïschi …Yôrôbo tu es un champion», hélait Yannick Grah en pleurs et tout en escaladant les barres de fer de la tribune B du stade Félix Houphouët-Boigny, les yeux rivés sur la dépouille de DJ Arafat. Interrogé sur les raisons de son comportement, ce jour-là, Yannick Grah explique : « Je n’ai pas de mots pour exprimer ce que je ressentais ».

« C’est comme si, je n’étais plus moi-même. Je pense que c’est spirituel, je suis chrétien, donc je crois en ce qu’on appelle l’onction », a-t-il indiqué. Selon lui, DJ Arafat était le patron de la musique coupé-décalé en particulier mais également de la musique ivoirienne. Vendeur de friperie dans le commune de Yopougon où il vit, il fait également le tour des communes Koumassi (Grand carrefour) et de Cocody (Marché d’Angré).

Notons que la vidéo de Yannick Grah a fait le tour des réseaux sociaux. Touché par ce geste qui démontrait un amour inconditionnel pour le patron du coupé-décalé, Hassan Hayek, président des bénévoles du premier secours lui a témoigné sa reconnaissance en lui offrant un téléphone portable.

Roxane Ouattara

source: afriksoir.net

error: Le contenu est protégé !!