Côte d’Ivoire : “Hamed” l’éléphant continue de terroriser les populations sur l’axe Bouaké-Satama-Sokoro

“Hamed” l’éléphant continue de terroriser les populations sur l’axe Bouake- Satama-Sokoro. Le pachyderme a causé plusieurs dégâts matériels ces derniers jours. Les autorités informées n’ont pas encore trouvé de solution face à la menace.

Selon un habitant qui a joint Afriksoir.net, “aucune autorité n’a levé le petit doigt pour faire quoi que ce soit pour protéger la population contre ce pachyderme.  Hélas il continue de semer la terreur dans la zone, interdisant la circulation sur l’axe Bouaké-Satama-Sokoro”. Aussi, a-t-il ajouté que les transporteurs qui ont eu le malheur de le croiser, ont vu leurs véhicules vandalisés et totalement détruits. Avec un peu de chance, d’autres ont pu rebrousser chemin et faire un grand détour. 

Précisant au passage que le DG de l’Office des parcs et réserves (OIPR), le conservateur Général Adama Tondossama est fils de la région et est directement concerné par ce cas.  Notons que le député Touré Alpha Yaya a même fait un post sur sa page Facebook ce samedi 14 août 2021, appelant le ministre des Eaux et forêts, Alain-Richard Donwahi à prendre des dispositions pour la sauvegarde de la vie de l’animal :

“Depuis plusieurs jours Hamed est très révolté et barre la route à tous les usagers en partance pour Satama-Sokoro. J’ai été obligé ce jour de faire le grand tour en passant par M’Bahiakro pour atteindre Satama-Sokoro car Hamed a carrément bloqué la route. Il s’attaque à tous ceux qui veulent le défier.

Certes, il est le maître absolu de la jungle, mais Hamed veut imposer sa dictature dans les villages. Je prie Monsieur le ministre des Eaux et forêts afin qu’il prenne des dispositions pour sauvegarder la vie d’Hamed. Connaissant l’être humain je crains qu’Hamed soit victime d’un empoisonnement. Préservons sa vie, même s’il se sert de son poids de 8 tonnes pour imposer sa dictature, a indiqué le député de Gbon-Kolia.

Prince Beganssou

source: afriksoir.net