Côte d’Ivoire : Des Facebookers ayant partagé du porno recherchés, après l’arrestation d’une administratrice de groupe

Selon un communiqué de la direction générale de la police nationale dont Afriksoir.net a reçu copie, une administratrice d’un groupe Facebook à été arrêtée pour avoir diffusé des vidéos à caractère pornographique sur les réseaux sociaux.

«O. Amie, 25 ans, ivoirienne, se disant couturière. En effet, elle est administrateur d’un compte sur les réseaux sociaux diffusant des images, vidéos et messages à caractère pornographiques incitant ainsi les utilisateurs des réseaux sociaux à participer à des orgies (débauche sexuelle). Les enquêtes se poursuivent en vue d’interpeller les complices», indique le communiqué de la police nationale ivoirienne.

Selon ledit communiqué, cette arrestation par les collaborateurs de Tata Kamagaté, commissaire et chef de service de la brigade Mondaine de la préfecture de police d’Abidjan, s’est effectuée dans le cadre de la lutte contre les atteintes à la moralité publique. Invitant les populations à s’abstenir de relayer des vidéos pornographiques sur les réseaux sociaux, la Police Nationale a rappelé que cette pratique est condamnée par la loi.

Notons que la loi no 2013-451 du 19 juin 2013 relative à la lutte contre la cybercriminalité a été votée par les députés à l’Assemblée nationale. Elle prévoit des peines très sévères pouvant atteindre vingt années d’emprisonnement. A la lumière de cette loi, diverses mesures pour prévenir les dérives ont été suggérées aux administrateurs de forums au cours d’une rencontre organisée en mars 2018 avec Richard Adou, le procureur de la République de Côte d’Ivoire.

Il s’agit notamment de l’identification complète des membres, de la traque et la radiation des cyber-délinquants, de l’élaboration d’une charte d’utilisation des réseaux sociaux, signée et respectée par les membres.

Roxane Ouattara

source: afriksoir.net