CONGO: un père ajoute 10 chats sur la liste de Dot de sa fille à Pointe-Noire

Photo: illustration

Depuis que cette affaire de manger la viande de chat n’est plus un tabou au Congo, les béembés ne badinent plus et en font les leurs surtout à Pointe-Noire. Si la disparition des chats est devenue monnaie courante dans la capitale économique, à Mouyondzi ( capitale des béembés), la nationalisation de ce plat est palpable. Un père a exigé dans sa liste de Dot 10 chats au fiancé de sa fille, originaire du nord du pays.

Nkaya Mabounda, quinquagénaire béembé et domicilié au quartier Voungou à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo-Brazzaville ne s’est pas gêné à inclure dans la liste d Dot de sa fille 10 chats. Pour se justifier auprès de sa femme qui s’en est farouchement opposé, il a mis en exergue la culture béembée à défendre face aux nordistes.

Il est reconnu au Congo que les béembés sont les mangeurs officiels de la viande de chat, bien que de nos jours presque toutes les ethnies sont rentrées dans la danse. Loin de ruiner son futur beau fils avec une liste de Dot à l’image des Kongos de Boko, Nkaya Mabounda n’a demandé que le minimum.

N’eut-été la présence des 10 chats, personne ne se serait plaint de sa liste de Dot.A Pointe-Noire, la rareté de ce félin pousse les consommateurs de sa viande à se rabattre le plus souvent aux vendeurs qui s’en procurent par effraction dans divers domiciles de la ville.

Pour Nkaya Mabounda, c’est un ravitaillement important que son futur beau fils allait lui faire. Ce dernier ne s’est non plus opposé et s’est plié en quatre pour non seulement inclure 10, mais 15 chats dans sa Dot. Question de faire plaisir à son futur beau père.

L’insolite a été pendant la cérémonie quand le Nzonzi ( porte parole) du fiancé a annoncé la remise des 15 chats, même Nkaya Mabounda en a rigolé. Pour taquiner la famille de la mariée, le Nzonzi a souhaité être invité lors du festin du premier chat. « Nous sommes cependant rassurés de faire partie d’une vraie famille babeémbée » a-t-il poursuivi.

Prudence Nsiba

source: lolakayacongo.net