Chaque doigt est connecté à un organe, pressez-le 5 secondes pour soulager la douleur

Il fut un temps, où bien avant l’existence des médicaments tels que nous les connaissons aujourd’hui et la construction d’hôpitaux, soulager ses maux et guérir de maladies passait avant tout par des traitements naturels. À base d’herbes médicinales ou de massages ciblés, ceux-ci appelaient à certaines pratiques très anciennes, notamment l’art ancestral du Jin Shin Jyutsu où des points de pression pouvaient soulager la douleur en un instant. Guillaume Besson, créateur du site Juste bien chez soi nous éclaire sur cet art venu tout droit du Japon.

Selon les archives du Palais Impérial au Japon, l’art du Jin Shin Jyutsu existerait depuis des centaines d’années et ferait partie de la « sagesse traditionnelle de l’univers ». Cependant, sa vraie valeur ne sera reconnue qu’après quelques siècles. Redécouvert par le maître japonais Jirô Murai dans les années 1900, c’est là qu’il retrouvera toute sa grandeur et parviendra même à se frayer un chemin jusqu’au monde occidental grâce à une femme nommée Mary Burmeister. Disciple de maître Murai pendant douze longues années, elle apprendra les fondements du Jin Shin Jyutsu pour transmettre ses principes aux autres continents.

Depuis sa création, cet art ancestral a trouvé le moyen de se pérenniser pour nous apporter nombre de bienfaits pour la santé. À travers une connexion profonde et une harmonisation de l’énergie vitale, il repose sur l’idée que nos flux d’énergie intérieure peuvent parfois être interrompus en raison de troubles physiques, mentaux ou émotionnels. Grâce à l’utilisation des mains et de leur pression sur certaines zones du corps, il est possible de fluidifier la circulation des ondes qui nous habitent pour nous sentir mieux.

Pour soulager certains maux, le Jin Shin Jyutsu peut apporter une grande aide, notamment en exerçant une pression de quelques secondes sur vos doigts. Pour mieux comprendre cette pratique, voici ce que chaque doigt peut faire pour votre corps :

Le pouce

Lié à l’estomac et à la rate, le pouce permet de soulager les douleurs abdominales, les problèmes cutanés et les maux de tête. Sur le plan émotionnel, il réduit le stress, l’anxiété, l’inquiétude et la nervosité.

L’index

Connecté aux reins et à la vessie, l’index agit sur les problèmes de digestion ainsi que sur les douleurs liées aux muscles, au dos et aux dents. D’un point de vue mental, il agirait également sur la timidité et la peur.

Le majeur

Le majeur est connecté au foie et à la vésicule biliaire. Sur le plan physique, il agit sur la tension artérielle, la fatigue, les douleurs menstruelles et les troubles visuels ou sanguins.  Au niveau émotionnel, il permet de réguler les sentiments de colère, les sautes d’humeur, l’énervement et l’amertume.

L’annulaire

Lié aux poumons et au gros intestin, l’annulaire permet de soulager les problèmes respiratoires, les troubles digestifs ainsi que les bourdonnements dans les oreilles. Moralement, il chasse la négativité, les idées noires, la peur du rejet, la tristesse et la dépression.

L’auriculaire

Dernier mais pas des moindres, l’auriculaire est connecté au cœur et à l’intestin grêle. Il agirait de manière positive sur les malaises cardiaques et les problèmes osseux tout en réglant certains problèmes d’ordre émotionnel tels que l’insécurité, le manque de confiance en soi, le pessimisme ou encore le manque d’énergie.

Comment pratiquer le Jin Shin Jyutsu ?

Avant toute chose, il faut savoir que le Jin Shin Jyutsu n’est pas un substitut mais un complément de la médecine conventionnelle. Comme l’explique Guillaume Besson, celui-ci ne vise pas à remplacer votre traitement médical. En revanche, il peut être utilisé de manière complémentaire pour soulager vos peines physiques et émotionnelles.

Très simple à réaliser, le Jin Shin Jyutsu présente un avantage considérable : il peut être pratiqué n’importe où et n’importe quand ! Dans le métro, au bureau, dans une salle d’attente ou dans votre lit, cet art serait, selon ses adeptes, capable de vous soulager où que vous soyez.

Pour en maîtriser la technique, il vous suffit d’effectuer une pression sur les phalanges du doigt choisi à l’aide du pouce et de l’index de la main opposée. Il faudra maintenir cette pression pendant quelques minutes en fonction de la peine ressentie avant de passer au même doigt sur l’autre main. Ayant un effet cumulatif, cet exercice peut être répété autant de fois que vous le désirez.

Santeplusmag.com