Poursuivi pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, l’ex-chef d’Etat, Laurent Gbagbo, acquitté en janvier 2019 par la CPI, puis libéré sous conditions en février de la même année, réside à Bruxelles en Belgique.

Bruxelles: Des proches de Simone font déménager Gbagbo et Nady Bamba

Depuis sa remise en liberté conditionnelle, plus aucune image de Laurent Gbagbo n’avait été aperçue malgré les nombreuses audiences qu’il accorde aux personnalités politiques et autres visiteurs en sa résidence de Bruxelles.

Le mystère a régné autour de Laurent Gbagbo jusqu’à ce que, dans la nuit du jeudi 05 au vendredi 06 décembre 2019, une vidéo soit diffusée sur internet, dans laquelle on apercevait l’époux de Simone Gbagbo en compagnie d’une dame.

Les premières images de l’homme depuis sa remise en liberté sous conditions en février 2019 par la Cour pénale internationale.

Dans la vidéo, Laurent Gbagbo était aperçu dans les rues de Bruxelles en Belgique où il réside, aux côtés de sa seconde épouse Nady Bamba. Une des rares fois depuis sa libération.

Le paparazzi qui filmait la scène, avait même confié dans la vidéo que l’ex-chef d’Etat ivoirien, cheveux blanchis, habillé d’un manteau sombre et d’une paire de basket, se rendait au centre Médical des Nations en Belgique, certainement pour un contrôle médical.

Si certains restent convaincus que la dame à côté, était bien Nady Bamba, la co-épouse de Simone Gbagbo, d’autres pensent toujours qu’il s’agit plutôt de sa fille Marie Laurence.

De son côté, Assoa Adou, le Secrétaire Général du FPI (parti fondé par Laurent Gbagbo), avait minimisé l’affaire sans jamais confirmer ni infirmer le fait qu’il s’agissait bien de Gbagbo et Nady Bamba.

«Intéressons-nous aux vrais problèmes de la Côte d’Ivoire. Nous sommes surendettés. Le régime qui est là, a permis la destruction de notre écosystème, surtout avec les orpailleurs clandestins. Le régime qui est là, n’est pas là pour le bonheur des Ivoiriens, et il faut que çà change en 2020. Nous sommes à un moment important de notre pays. C’est çà qui est important», avait-il déclaré.

C’est dans ce contexte de flou généralisé que Jeune Afrique nous apprend, dans son édition No3079 du 12 au 18 janvier 2020, que Laurent Gbagbo a connu une fin d’année 2019 quelque peu mouvementé.

L’hebdomadaire panafricain confie que l’ancien chef de l’Etat a dû changer de lieu de résidence après que des proches de Simone Gbagbo (son épouse restée à Abidjan), ont ventilé sur les réseaux sociaux, les coordonnées privées du « Woody de Mama ».

Pour éviter tout désagrément éventuel, Gbagbo a préféré déménager avec Nady Bamba.

SOURCE: afrique-sur7.fr