Bénin: Morte et enterrée au Congo, ses voisines disent l’avoir vue en train de vendre des pagnes au marché Dantokpa

Photo d'illustration

L’Afrique et ses mystères! L’histoire remonte à l’année 2018 et s’est passée au Bénin un pays d’Afrique où une jeune Congolaise de 25 ans décédée à Brazzaville des suites d’une courte maladie et enterré sur la terre congolaise aurait été selon ses voisines qui ont rapporté les faits, aperçue à Dantokpa, l’un des plus grands marchés de l’Afrique de l’ouest au Bénin. 

En effet, morte à Brazzaville dans le quartier Poto Poto dans des conditions dramatiques, la jeune fille aurait été aperçue en train de vendre des pagnes au marché Dantokpa quelques mois après son inhumation, par ses voisines congolaises qui effectuaient un voyage d’affaires à Cotonou. Choquées, ces dernières ont aussitôt alerté la police.  Mais que s’est-il vraiment passé pour que la défunte se soit retrouvée au Bénin? 

Trafic d’enfants ou le phénomène vidomingon?

Au poste de police, la jeune femme été confrontée à ceux chez qui elle vivait au désormais au Bénin et qui était devenus comme sa nouvelle famille. Il s’est avérés par la suite que ces nouveaux parents si on peut les qualifier ainsi, étaient ses bourreaux. Cette famille béninoise aurait révélé avoir acheté Marina la fille supposée morte à sa tante paternelle qui faisait aussi le commerce dit « de Cotonou ». «  Elle aurait vendu Marina pour voir prospérer dans son commerce » rapporte un témoins des faits. C’est ainsi qu’après des séances de délivrance dans une église de Cotonou, la jeune Marina, qui était un agent financier dans une société de téléphonie mobile au Congo, a rejoint son pays avec des difficultés à reconnaître son entourage.