Belgique: un homme a 3 femmes, 31 enfants et touche 7500€ d’allocations familiales par mois

Serge Reignier, ressortissant belge a trois femmes et 31 enfants. Même s’il semble être un père heureux et bien entouré, il reste que c’est un chef de famille un peu particulier qu’on n’a pas l’habitude de voir. Avec ses 3 femmes et ses 31 enfants, Serge et ses épouses arrivent à cumuler plus de 7500€ d’allocations mensuelles pour faire vivre la famille.

Bien entendu tous ses enfants ne sont pas l’oeuvre d’une seule femme. Les 31 enfants, Serge les a eus avec son épouse, la sœur de son épouse et une de ses voisines.

Actuellement au chômage et grâce à sa famille nombreuse, le système des allocations familiales penche plutôt en sa faveur. Les différentes aides qu’il touche lui permettent avec sa grande famille recomposée de vivre une vie convenable.

Alors que Serge est le chef de famille du foyer qu’il partage avec sa femme, les deux autres mères ont chacune un statut de chef de famille dans leurs logements respectifs. Dès lors, en tant que femmes élevant leurs enfants seules, elles perçoivent des versements d’allocations majorés.

Il convient de relever qu’à partir du deuxième enfant dans la famille, c’est 250€ d’allocations familiales qui sont versées. Après quoi, s’ajoutent 250€ supplémentaires par enfant supplémentaire par foyer.

Si on fait le calcul pour les 31 enfants que Serge a sous sa responsabilité, l’état lui accorde la somme de 7500€/mois pour lesquels il n’est pas imposable puisque cela représente moins de 8 euros par jour par personne.

Ce mode de vie n’est pas vu d’un bon œil par le voisinage. Dans la maison principale de Serge, environ 19 personnes vivent ensemble sous le même toit.

Même si ce chiffre élevé a interpellé les autorités de la ville de Marcinelle (Charleroi), l’on évoque aujourd’hui le non respect des normes de l’arrêté de 2007 qui limite le nombre d’enfants par chambre à 03.

Même si cette histoire dérange et fait parler d’elle, la famille la plus nombreuse de Belgique n’a pas de raison de s’inquiéter car les 31 enfants et les 3 femmes de Roger peuvent continuer à vivre presque normalement en touchant leurs allocations.

Et visiblement, cette grande famille n’est pas prête à changer son style de vie de si tôt et compte peut-être même s’agrandir encore.

source: afrikmag.com