APRÈS GROSSESSE: Voici les secrets pour retrouver un joli ventre

S’il y a une chose qui hante bien des mamans, c’est de retrouver un joli ventre quelques semaines après avoir accouché. Elles en font une vraie fixation et sont nombreuses à user de tous les moyens pour tenter d’avoir une silhouette de jeune fille à ce niveau. Pas toujours évident, mais avec quelques astuces puisées dans le vaste répertoire traditionnel africain, on peut limiter les dégâts en grande partie.

Se préparer à l’avance

Quand les femmes parlent de joli ventre, il s’agit d’un ventre qui est plat, mais surtout ferme et sans vergetures.
Cependant, la prise de grossesse a ses réalités. Les changements hormonaux qui s’opèrent lors de l’évolution du bébé dans le ventre ont forcément des répercussions sur la peau et tout le reste, dès les premières semaines et même après l’accouchement.

Pendant la grossesse, par exemple, les futures mamans secrètent une hormone appelée le cortisol. Celle-ci a tendance à réduire la production de collagène responsable de l’élasticité des tissus. Mais si en plus, la future maman prend du poids de façon rapide, subite (plus d’un kilo par mois de grossesse), il ne faut pas s’étonner de voir craquer les fibres élastiques de la peau et bonjour les vergetures.
Pour renforcer ces fibres et avoir aussi une peau plus ou moins éclatante, il faut, dès qu’on a connaissance de la grossesse, songer à hydrater la peau régulièrement, matin et soir en insistant particulièrement sur les seins, les fesses, le ventre et les jambes qui sont les zones du corps qui subissent fortement des transformations pendant la grossesse.

Attendre d’accoucher pour commencer ce genre de soins n’est pas conseillé. d’ailleurs, on le sait, mieux vaut toujours prévenir que guérir. Mais il n’est pas question de faire des excès, d’utiliser des produits cosmétiques aux composants qui peuvent parfois s’avérer dangereux pour le bébé. Certes, il faut toujours privilégier les produits à base de collagène, d’élastine, de vitamines A et E, mais il est important de demander l’avis de votre médecin ou de l’informer des produits que vous utilisez déjà.

Hydrater avec des huiles végétales

En dehors de cela, les huiles végétales et naturelles font toujours l’affaire en matière d’hydratation depuis la nuit des temps. On pourrait citer le beurre de karité, l’huile d’amande douce (qui a l’avantage de ne pas avoir d’odeur), l’huile d’argan… Utilisés régulièrement en guise de crème ou sous forme de massage, elles font un bien fou à la peau. Ajoutons à cela quelques exercices et activités physiques (ne passez pas tout le temps à dormir et à ne rien faire) et vous serez prête à aborder les étapes suivantes dans la sérénité.

Et après l’accouchement ?

Nous n’allons pas nous attarder sur le volet moderne des soins obstétricaux délivrés aux «nouvelles accouchées» dans nos différents centres hospitaliers, mais plutôt sur ce qui se passe après, une fois que la maman africaine regagne son domicile avec bébé. «Soigner» une nouvelle accouchée en Afrique est une affaire exclusivement réservée aux femmes elles-mêmes. Et de mère en fille, certains secrets sont livrés et sont à pérenniser. «Je me souviens toujours des conseils de ma mère quand j’ai accouché pour la première fois, de la façon dont elle s’occupait de moi avec amour et précaution. Un jour, elle m’a dit que quand j’aurai à mon tour une fille, je ferai de même. J’ai eu une fille et croyez-moi, les conseils de ma maman m’ont beaucoup servi même si nous sommes aujourd’hui à une époque un peu plus moderne qui a ses exigences et ses réalités», nous confie Sandra, une femme de 28 ans, commerciale dans une entreprise ivoirienne.

Le Massage du corps à l’africaine

Comme bien des jeunes femmes africaines, l’essentiel se passe par des massages au beurre de karité. «Ma mère me massait trois fois par jour quand j’avais fini de prendre ma douche. Elle le faisait doucement avec du…… cliquez sur les bouton ci-dessous pour lire la suite.

Précédent1 sur 2
Cliquez sur le bouton suivant ← → pour lire la suite...