Accusé d’avoir boycotté Dj Arafat: Molare parle enfin et dit tout

Accusé à tort ou à raison ! Molare fut l’un des bouc-émissaires désigné du prétendu boycotte du Daishikan.

Le Boss du coupé décalé, Le Molare avait promis se vider et dire sa part de vérité dans ce qui était convenu d’appeler le boycotte de Dj Arafat. C’est sur les ondes de Vibe Radio que Soumahoro Maury Féré a choisi de dire tout. Et divulguer publiquement sa part de vérité sur la fameuse polémique du boycotte du Daishikan. Le Molare s’explique : 

« C’est une grosse fiction, ce qui se raconte. Est-ce que moi Molare, j’ai cette capacité d’appeler un media ivoirien et leur recommander de ne pas faire passer les spots d’Arafat ? Est-il possible de ma part d’appeler une marque de téléphonie de la place et leur dire de ne pas faire la tournée de Didier ? Soyons un peu raisonnables! », s’est exclamé Le Molare. Le patron de MGROUP dévoile via Vibe Radio, le deal qui était plutôt prévu avec Dj Arafat avant sa mort. Soumahoro Maury Féré confie : 

« Didier, le conseil qui lui avait été donné quand il a voulu lancé Moto Moto Tour, c’est que ce n’était pas le moment propice pour faire cette tournée. Parce qu’on avait déjà signé une activité avec une grande marque de téléphonie de la place, ou lui Didier et Serge Beynaud devaient aller en clash et moi, je ferais office de modérateur. Serges Beynaud peut confirmer ce que je dis », laisse entendre Le Molare. L’ancien Jet Seteur poursuit son récit : 

« On a tourné des vidéos sur ce truc là. Ils devaient tous deux (Arafat et Beynaud) faire une chanson commune, suivie d’une vaste tournée en Côte d’Ivoire, qui devait amener à la réconciliation. Didier et moi on avait pas l’occasion de se voir, mise à part les éléments vidéos qui devaient sortir. Et ce deal là, c’était une activité de la structure d’Erico Sery financée par Orange CI. C’était en effet un contrat global qui comprenait : « une chanson de réconciliation », un « concert de face à face » et une « tournée nationale » jusqu’en 2020 à la campagne électorale », a mentionné celui fut le premier à être désigné persona non grata aux obsèques de Ange Didier Houon. 

Enzo Dia

Source: viberadio.ci

error: Le contenu est protégé !!