À 4 ans, cette fille noire avait déjà lu plus de 1000 livres

La fillette a lu son premier livre à l’âge de 2 ans et 11 mois. Elle a également été reçue par Carla Hayden, à la Bibliothèque du Congrès

Peu nombreux sont ceux qui peuvent se vanter d’avoir lu plus de 1000 livres dans leur vie. Encore moins nombreux sont ceux qui peuvent se vanter de l’avoir fait avant même d’avoir commencé l’école. C’est pourtant le cas de Daliyah Marie Arana, une jeune américaine âgée de… 4 ans, d’après une information du Washington Post. Mais qui est cette jeune fille pas comme les autres?

Née dans une famille passionnée de littérature, cette fillette originaire de Gainseville en Floride a toujours baigné dans la lecture. Dès son plus jeune âge, elle avait pour habitude d’écouter sa mère et ses frères et sœurs lui lire des histoires, si bien qu’à 18 mois, elle était capable de reconnaître les mots. «Elle voulait prendre le relais et lire seule», précise Haleema Arana, sa mère, au quotidien américain. «Tout est parti de là. Plus elle apprenait de mots, plus elle s’est mise à vouloir lire.»

Sans surprise, l’année suivante, alors qu’elle n’a que deux ans et onze mois, elle lit son premier livre seule. Un exploit remarquable, immortalisé dans une vidéo par sa mère.

Ses parents n’ont jamais fait tester le niveau de compréhension écrite de Dailyah

Depuis, Daliyah aurait lu plus de 1000 livres, dont certains sont rapportés du collège par ses frères et sœurs. Des ouvrages étudiés par des collégiens, en somme. L’idée est venue de sa mère, lorsqu’elle est tombée sur le programme«1000 Books Before Kindergarten», un projet proposé par une organisation à but non lucratif encourageant les parents à lire 1000 livres à leur enfant avant son entrée à l’école maternelle. Ainsi Haleema Arana s’est mise à compter les livres lus par sa fille, dont certains seule et d’autres avec son aide.

En revanche, ses parents n’ont jamais fait tester le niveau de compréhension écrite de Dailyah. Mo Willems, auteur de livres pour enfants, est son écrivain préféré, avoue la fillette, qui s’intéresse tout particulièrement aux dinosaures et espère un jour devenir paléontologue (Bien sûr, elle connaît le sens du mot!).

Pour tester la jeune fille en quelque sorte, sa mère lui a donné à lire un texte de William Lyon Phelps, The Pleasure of Books, étudié au lycée outre-Atlantique. Sans bafouiller, la fillette est capable de lire des mots difficiles à prononcer et à comprendre, comme «punctiliousness» (exactitude) et des expressions telles que «annihilates formality».

Carla Hayden, directrice de la Bibliothèque du Congrès, a reçu la petite fille dans le prestigieux établissement mercredi 11 janvier, où elle lui a donné le rôle de bibliothécaire pour la journée. «C’était sympa de recevoir Daliyah Marie Arana de Gainesville, en tant que “Bibliothécaire du Jour”. Elle a déjà lu plus de 1000 livres», a écrit Hayden dans un message posté sur Twitter.Ce n’est pas la première fois que Daliyah se rend à la bibliothèque. Dans une interview au journal local, le Gainesville Times, la petite a avoué posséder un abonnement à sa bibliothèque locale: «J’aime aller lire des livres différents tous les jours», avant d’ajouter qu’elle «aimerait aider les professeurs à apprendre aux autres enfants à lire tôt».

Source: le figaro