Maudit par sa victime, un voleur pourrit vivant par les pieds

1 158 vues

Un voleur maudit par sa victime est en train de pourrir vivant. Malgré plusieurs consultations à l’hôpital, dans des églises, ses cellules n’arrêtent plus de se dégrader en commençant sa jambe droite.

Le voleur reconnaît avoir causé du tort à une victime, un homme d’une cinquantaine d’années à Adjamé, un dimanche soir du mois d’octobre. Ce jour-là, il l’a dépossédé d’un téléphone portable sous la menace d’un poignard, avant de prendre la fuite.

Mais, non sans entendre des paroles de malédiction émanant d’une colère noire de sa victime du genre” tu ne te serviras plus jamais de tes pieds pour marcher, ni voler jusqu’à ta mort”.

L’intelligent d’Abidjan

Commentaires

commentaires